Et une rareté, c’est exactement ce que nous voulions vous présenter lorsque nous nous sommes mis à la recherche d’un véhicule à vendre sur le Net. Nous y allons parfois pour des modèles d’origine ou d’autres avec très peu de millage, c’est selon l’inspiration du moment.

Lorsqu’on recherche un véhicule rare, plusieurs options s’offrent à nous;  un muscle car produit en petite quantité, un modèle qui ne s’est pas bien vendu, un autre qui se décomposait en quelques années, etc. Dans le cas des camionnettes, l’idée de la rareté prend une autre définition. Ces véhicules, hier comme aujourd’hui, étaient parmi les plus populaires auprès des consommateurs nord-américains.

Alors comment se définit la rareté, dans leur cas ? Et bien comme nous vous le mentionnions en introduction, en y allant avec une version qui n’était pas encore populaire auprès des consommateurs à l’époque, soit une à cabine double.

HeapMedia443945

Des chiffres ? En 1969, c’était tellement rare une cabine double qu’on ne trouve pas de données officielles dans les livres et catalogues répertoriant ce type de proposition pour chacune des versions du Ford de Série F. On peut vous confirmer qu’un peu plus de 343  000 variantes du F-100 ont été vendues et que pour la série F-250, les ventes ont presque atteint la barre des 125  000 unités. Dans le cas du F-350, le modèle d’une tonne, la production totale s’est élevée à 36  131 unités.

De ce nombre, on pouvait compter sur différents types de versions, certaines n’étant que des cabines et des châssis livrés à des entreprises ayant des besoins précis.

Pour ce qui est du modèle que nous avons trouvé en vente, on devra alors se fier aux chiffres que nous avance le vendeur concernant les cabines doubles. Il mentionne qu’en 1969, seulement 884 camionnettes Ford ont été servies avec ce type de cabine et que la plupart étaient destinées à des entreprises spécialisées. Lorsque leur vie utile était terminée, elles étaient souvent envoyées à la casse.

HeapMedia443948

Rares à la sortie de l’usine de production, elles le sont encore plus sur le marché aujourd’hui.

C’est ce qui rend le modèle trouvé vraiment intéressant. Mais il y a un bémol, cependant.

Comme vous pourrez le constater en visionnant la galerie photo, il n’était pas équipé d’une boîte traditionnelle avant sa restauration. Celui qui nous l’offre aujourd’hui a décidé, en le restaurant, d’en faire un produit plus traditionnel, justement. Pour ce faire, il lui a greffé une boîte de huit pieds. Or, avec la cabine double, il est douteux de croire que la boîte de huit pieds était livrable en 1969.

Les données nous manquent pour vous le confirmer.

Puis, le propriétaire a décidé de greffer sous le capot un moteur V8 de 460 pouces cubes, un bloc qui n’était pas proposé en 1969 dans les camionnettes Ford. On peut voir des sièges baquets d’allure plus modernes à l’avant et la climatisation a même été ajoutée pour des raisons de confort. Dans ce dernier cas, au moins, c’était livrable à l’époque.

Nous voilà donc en présence d’un modèle rare, mais qui a été quand même modifié. Si vous recherchez la rareté, êtes-vous prêts à faire quelques concessions pour l’acquérir ?

C’est la question que l’on doit se poser lorsqu’on découvre ce genre de produit. Au moins, il est toujours possible, dans le cas de ce camion, de revenir aux spécifications d’origine.

Prix demandé : 21 000 $