En fait, il est convenu de faire référence à la S600 comme la première voiture de production de masse du constructeur japonais. Et, aussi pour la première fois de son histoire, la compagnie offrait un modèle qui se déclinait sous au moins deux configurations : décapotable et coupé.

La première fut introduite en mars 1964 ; la deuxième, une année plus tard. Les deux bolides allaient être assemblés jusqu’en 1966 avant de laisser leur place à une évolution du modèle, la S800.

Pour ce qui est de la production, on parle d’environ 4000 décapotables en 1964, un peu plus de 7000 en 1965 et seulement 111 lors de la dernière année. Quant au modèle coupé, un peu plus de 1500 auraient été fabriqués pour 1965 et uniquement 281 lors de la dernière année. Ainsi, un calcul rapide nous permet de constater qu’il y a eu environ six fois plus de décapotables que de coupés.

Voilà qui rend intéressante l’acquisition d’un de ces derniers. La rareté dans le monde de la voiture ancienne, ça finit toujours par être payant.

À condition bien sûr que le prix d’achat reflète la réalité du marché.

Malheureusement, dans le cas qui nous intéresse, le vendeur vit sur une autre planète. Il demande près de 10 000 $ pour son modèle alors qu’une recherche sur les sites d’encans populaires nous a fait réaliser que c’est environ à ce prix qu’ont été adjugés les derniers exemplaires coupés proposés en 2015 et 2016. Ces derniers étaient en TRÈS bon état, ce qui est loin d’être le cas du modèle en vente que nous avons déniché.

En fait, un modèle à restaurer a été vendu 2400 $ lors d’un autre encan l’an dernier. Sa condition était meilleure que celle du coupé que vous pouvez apercevoir ici.

On se trouve donc face à un vendeur qui tente de profiter de l’ignorance des acheteurs, surtout que la valeur de ce type de modèle est moins connue de ceux-ci. Qui plus est, l’annonce du véhicule ne contient pratiquement pas d’informations sur le modèle.

Quant à la voiture en tant que telle, une fois restaurée, elle fera le bonheur de celui qui la possédera. Ceux qui ont été propriétaires d’une S600 sont unanimes : le bolide est amusant à conduire et fait tourner les têtes. Son moteur, d’une taille de 600cc, vous l’aurez peut-être deviné, n’est pas une référence en matière de puissance avec ses 57 chevaux. Il permet néanmoins à la voiture d’atteindre une vitesse de 140 km/h.

Un modèle fort intéressant, donc, et un achat qui l’est tout autant. Seulement pas au prix fixé par le vendeur.