En fait, c’est en 1906 que la bannière voit le jour. Elle va connaître ses années de gloire au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, mais finira par passer aux mains de Fiat en 1969. Depuis, c’est sous la gouverne de cet autre géant italien qu’elle œuvre.

En 1973, le mariage entre les deux groupes était encore frais et Lancia possédait une gamme de véhicules conçus alors qu’elle était indépendante. L’un d’eux était la Fulvia, une voiture qui avait vu le jour en 1963.

Dans l’histoire de Lancia, la Fulvia occupe une place de choix, car c’est avec ce modèle que le constructeur décidait de retourner à la compétition automobile en 1965, plus spécialement en rallye. Un retour, en effet, car la marque avait œuvré en Formule 1 au début des années 50; elle n’y était plus depuis 1955.

Ainsi, la Fulvia, qui était offerte sous de multiples configurations, touchait une corde sensible à plusieurs; la course automobile. Ses succès en rallye, d’ailleurs, ne sont pas étrangers à ses résultats commerciaux intéressants et à l’aura qui la surplombe depuis dans le milieu.

Une voiture à découvrir, de toute évidence.

Quant au modèle que nous avons trouvé sur le site Bringatrailer.com, il était situé en Angleterre et n’avait été aux mains que de trois propriétaires avant sa vente qui s’est conclue quelques heures avant l’écriture de ces lignes. Magnifiquement conservé, il se présente dans son état d’origine, un exploit miraculeux pour ce produit. Au compteur, on retrouve un peu plus de 100 000 kilomètres.

Le moteur qui repose sous le capot est un 4-cylindres de 1,3 litre, lequel livrait quelque 90 chevaux à l’origine. La mécanique a été revue avant la vente et ce qui devait être réparé l’a été.

Le prix de la transaction a été de 25 000 $ US. Pour un modèle aussi rare et dans cette condition, l’acheteur n’a pas fait une mauvaise affaire.

Et il était à la bonne place au bon moment. Ce genre de voiture n’apparaît pas souvent sur le Net. Seulement cinq mises ont été enregistrées lors de cet encan. Soit le modèle intéressait peu les amateurs, soit il n’a pas été vu par suffisamment de passionnés.

Vous aurait-il intéressé?