Imaginez maintenant un concept qui ne porte pas seulement le nom Mustang, mais aussi celui de Shelby. En fait, ce qu’on a retrouvé, c’est une Shelby GT500 1967 qui avait été prêtée à Carroll Shelby lui-même afin qu’il mette à l’essai des pièces de performances qui avaient été greffées au modèle.

La trouvaille a eu lieu au Texas, là où le bolide a passé les 20 dernières années de son existence.

En 1967, deux voitures avaient été prêtées à l’équipe de Carroll Shelby pour l’essai de pièces plus performantes.

Celle surnommée Little Red avait reçu un moteur V8 suralimenté de 428 pouces cubes et l’autre une suspension arrière indépendante expérimentale. Cette dernière est connue sous le nom de Green Hornet.

Après les tests effectués, les deux bolides avaient été renvoyés à Ford pour être détruits. Aucun n’a subi ce sort. La Green Hornet a changé de mains plusieurs fois avant de retrouver les bons soins de Craig Jackson, le chef de la direction et fondateur des célèbres encans Barrett-Jackson. L

La Little Red, elle, avait disparu sans laisser de trace.

Elle a longtemps été recherchée, mais puisque toutes les tentatives en ce sens sont demeurées vaines, tout le monde a cru que la voiture avait bel et bien été réduite en un amas de ferraille, comme il avait été prévu.

Or, ce n’était pas le cas. Et devinez qui vient de mettre la main sur cette dernière; eh oui, Craig Jackson lui-même.
.

Comme bien des découvertes, c’est un coup de chance qui a mené Craig Jackson vers le bolide oublié. Alors qu’il effectuait des recherches en compagnie de Jason Billups, un expert de voitures anciennes, dans le cadre de la restauration de la Green Hornet, les deux ont mis la patte sur de la documentation dévoilant le numéro d’identification de la fameuse Little Red.

Ce que les deux hommes ont rapidement compris, c’est que ce VIN ne correspondait pas aux traditionnels numéros de série des Shelby. Autrement dit, toutes recherches réalisées au préalable ne pouvaient que mener dans un cul-de-sac.

Craig Jackson et Jason Billups ont donc revu leur façon de faire et ont retrouvé le dernier propriétaire de la voiture. Ils l’ont contacté en février et un mois plus tard, ils découvraient la Shelby dans l’état lamentable où elle se trouvait.

Cette dernière, plutôt que d’être détruite par Ford, avait été transformée en modèle de production puis envoyée à un concessionnaire du Colorado. Elle a par la suite été vendue à un vétéran de la Guerre du Vietnam qui l’a subséquemment refilé à un citoyen du Wyoming qui est ensuite déménagé au Texas. (Ouf!)

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus, le classique a eu une dure carrière par la suite. Au fil du temps, il a été la proie de voleurs qui lui ont piqué ses ailes avant, son capot, son moteur et sa transmission.

Craig Jackson a conclu une entente avec le propriétaire de l’incroyable pièce et maintenant, un long et difficile travail de restauration sera entrepris. L’objectif est de redonner à ce concept son aspect d’origine, autant que cela puisse être possible.

Et que vaudra ce vieux proto, une fois la remise à neuf terminée ? C’est tout sauf facile à évaluer, mais on peut se baser sur le fait qu’il y a quelques années, Craig Jackson avait envoyé sa Green Hornet sur les blocs (vidéo ci-dessous). Les enchères avaient grimpé jusqu’à 1,9 million de dollars, mais la voiture n’avait pas été vendue, car le prix de réserve – 2$ millions – n’avait pas été atteint.
.

Nos estimations valent bien les vôtres, mais on peut s’attendre à ce que cette Little Red elle fasse sauter la banque. Vaut-elle autant? Probablement que non, mais encore, puisqu’il s’agit de la première Shelby GT500 et qu’elle est passée dans les mains de Carroll Shelby, il n’y a presque pas de limites.