S’agit-il d’une pièce de collection unique passablement inconnue qui pourrait valoir autant sur le marché ? C’est la première question que l’on s’est posée en voyant cette AMC Matador sur le Net. Puis, une seconde ou deux de réflexion nous ont menés à une deuxième hypothèse, beaucoup plus plausible ; aurait-on affaire ici à une solide arnaque ?

Toutes les preuves tendent vers cette deuxième affirmation, tristement. Encore plus tristement, c’est que quelqu’un pourrait bien se faire prendre. Examinons ça d’un peu plus près.

Sur le marché, le modèle présenté, un coupé Brougham, vaut, en condition parfaite, 14 000 $ US. À cela il faut ajouter 20 % à la valeur si la pièce en question est équipée du moteur V8 de 401 pouces cubes que proposait AMC à ce moment-là. C’est le cas ici, alors on ajoute 2800 $, ce qui porte notre total à 16 800 $. Bon, admettons que c’est le seul exemplaire qui demeure en circulation sur le marché et qu’on ajoute quelques milliers de billets verts à l’équation, on se trouve encore sous le seuil des 20 000 $.

C’est donc dire que le propriétaire demande plus de 10 fois trop pour son bolide. Allô, ici la terre ; il y a quelqu’un ?

HeapMedia444178

Il est vrai qu’une AMC Matador en excellente condition, c’est rare, qu’une AMC Matador équipée du moteur de 401 pouces cubes, c’est rare aussi. En plus, ce moteur est jumelé à une boîte manuelle à quatre rapports. Intéressant, certes, mais 250 000 $ ?

La rareté a un prix, mais pas n’importe lequel.

Le vendeur mentionne que seulement cinq modèles de la sorte sont sortis des usines. Soit. Mais 250 000 $ ?

Et il demande en plus à l’acheteur de payer les frais de transport. Pardon ?

Désolé, celle-là, elle ne passe pas.

Et parlons de la qualité de l’annonce quelques instants, si vous le voulez bien. Lorsqu’une voiture est vendue à ce prix, elle s’accompagne généralement d’une description très détaillée et de photos professionnelles. Or, c’est tout l’inverse auquel on a droit. Les photos sont claires, mais de mauvaise qualité au niveau des cadrages et en plus, on n’en retrouve qu’une dizaine. Si je m’intéressais à une voiture de 250 000 $ sur le Net, c’est une centaine de photos que je voudrais avoir à ma disponibilité.

Et jetez un coup d’oeil à celle qui montre la mécanique. Ne pensez-vous pas qu’un petit traitement esthétique sous le capot aurait été de mise ici ?

HeapMedia444180

Bref, ça sent l’arnaque à plein nez.

Ce qui sème la confusion, c’est que l’annonce en question paraît sur le populaire site d’encan en ligne eBay. Habituellement, ce genre d’arnaque est très difficile à réaliser sur ce type de plateforme où la surveillance est importante. Or, le vendeur possède un compte qui semble crédible et déjà, plus 40 mises ont été enregistrées sur ce véhicule.

Au moment d’écrire ces lignes, l’offre est à 46 099 $.

Voici de quelle façon l’arnaque pourrait fonctionner. Des amis du vendeur pourraient miser en faisant bien attention de ne pas dépasser le prix de réserve fixé par ce dernier, l’espoir étant qu’à la dernière minute, une personne pas trop au courant de la valeur du modèle y aille d’une mise pour se sauver avec le bolide.

Une extrême prudence est de mise ici.

C’est bien beau, une rare AMC Matador, mais il y a des limites.

L’encan se termine dimanche le 3 décembre sur le coup de 21h30. Vous pouvez suivre sa progression ici.