Produite pour la première fois en 1966 par le constructeur japonais, la bien-aimée Toyota Corolla est devenue en moins de dix ans la voiture la plus vendue au monde. Débarquée sur le marché nord-américain en 1968 (soit vingt ans avant que sa production ne débute sur le territoire canadien, à Cambridge en Ontario), elle s’est rapidement taillé une place de choix dans le coeur des conducteurs.

Avant l’arrivée de la Toyota Corolla, au milieu des années 1960, la plupart des modèles de véhicules qui circulaient en Amérique du Nord étaient des grosse cylindrées, issues notamment de la production américaine des « Big Three » (Ford, General Motors et Chrysler, aujourd’hui FCA).

Lors de l’arrivée de la sous-compacte Corolla de Toyota en 1968, les voitures japonaises étaient presque absentes du marché… mais plus pour longtemps.

De fait, en 1977, le Japon était le principal exportateur de véhicules au monde.

HeapMedia489583

En effet, la crise pétrolière de 1973 est venue changer la donne pour de bon: lorsque les pays de l’OPEP ont coupé leur production mondiale en réponse au soutien américain à Israël, durant la guerre israélo-arabe, le choc pétrolier a causé une augmentation du prix à la pompe.

Et ceci, à son tour, a causé un impact majeur sur l’industrie des grosses berlines énergivores. (NDLR: Plus ça change…)

Incapable de prendre le virage vers les plus petits modèles assez rapidement, les constructeurs américains ont vite été devancés par les marques étrangères, habituées à la production de véhicules compacts et sous-compacts. Ont alors rapidement gagné en popularité les petites voitures de constructeurs comme Honda et Toyota.

Il faut remonter de 44 ans – soit en 1974 – pour (re)marquer la première année où la Toyota Corolla gagne le titre de la voiture la plus vendue au monde.

Quatre décennies plus tard, plus précisément en 2015, ce populaire modèle bat un autre record: il s’agit de la première auto à se vendre en plus de 1,3 million d’unités en une seule année.

HeapMedia200327

Même que depuis 2002, la «Petite Couronne» (traduction du latin Corolla) est systématiquement vendue à plus d’un million d’exemplaires annuellement à travers le monde.

Mais revenons à l’Amérique du Nord, pour dire qu’au Canada, en 2017, la Corolla n’était devancée, en termes de volume de ventes de voitures (donc, en excluant les camions), que par la Honda Civic. Cette autre japonaise occupe d’ailleurs la tête du palmarès «auto» au pays de la Feuille d’érable depuis presque deux décennies.

Nous en sommes présentement à la 12e génération de Toyota Corolla – et la voiture demeure, encore aujourd’hui, la plus vendue de la planète de toute l’histoire automobile.

D’ailleurs, à l’occasion du 50e anniversaire du modèle en 2016, Toyota soulignait que plus de 44,1 millions de Toyota Corolla avaient été cédées en un demi-siècle d’existence – et que cela représentait 20% de toutes les ventes du constructeur japonais.

Avec plus de 45 millions de Toyota Corolla d’hier (1966) à aujourd’hui écoulées au quatre coins du globe, c’est loin devant la Honda Civic (plus ou moins 25 millions depuis 1972), la Volkswagen Golf (plus ou moins 35 millions depuis 1974),mais … pas si loin que les plus ou moins 43 millions de Ford F-150 cédées depuis 1948. C’est à surveiller

Avec des statistiques – et une histoire aussi impressionnantes, nul doute que nous continuerons de voir des Toyota Corolla sur nos routes canadiennes…

HeapMedia487350

… d’autant qu’une nouvelle variante vient de s’ajouter à la famille nord-américaine (NDLR: enfin, diront certains): la version à hayon (hatchback) d’année-modèle 2019.

… plus de 80% des Toyota Corolla vendues en territoire canadien au cours de vingt dernières années roulent toujours?