Il faut chercher profondément dans les documents mis en ligne par le gouvernement de Justin Trudeau, en ce lendemain de budget fédéral 2018, pour dénicher quelques mesures concernant l’industrie automobile au pays.

Le ministère des Finances semble oublier ou sous-estimer les enjeux actuels qui toucheront non seulement l’industrie, mais également les technologies qui bouleverseront nos moyens et habitudes de transport.

De fait, l’électrification des transports, les voitures autonomes et l’intelligence artificielle ne semblent pas être des enjeux suffisamment majeurs pour le gouvernement canadien.

Dans le document des renseignements suppléments, on confirme simplement les mesures prises en 2016 concernant l’aide fiscale pour les bornes de recharge et l’équipement de stockage d’énergie électrique.

Le Plan Investir du budget 2017 confirme par ailleurs ses allocations dans l’Infrastructure verte, à savoir 30 millions de dollars par an dans les véhicules électriques et les carburants de remplacement.

HeapMedia480719

La professeure Raquel Urtasun, chercheuse du domaine de la perception-machine et dirigeante du groupe Uber Advanced Technologies Toronto, veut permettre à des véhicules autonomes de circuler en utilisant moins de caméras et de détecteurs pour lire un environnement dynamique.

Le fédéral entend soutenir sa recherche, dit le budget, mais aucun montant n’est spécifié.

Parmi les autres mesures stratégiques et d’investissements, un petit 4 M$ non récurrent apparaît à la rubrique Renforcement de la sécurité des véhicules à moteur pour mieux répondre aux nouvelles technologies, sans doute pour renforcer les moyens de sécurité contre le piratage.

Voilà, c’est tout. Espérons que le budget fédéral 2019 nous réservera davantage de vision…