L’entreprise slovaque AeroMobil a annoncé le lancement prochain d’une automobile volante électrique à décollage vertical.

Dans un communiqué publié hier, cette entreprise affirme que la production de cette nouveauté, appelée AeroMobil 5.0 VTOL (pour vertical take-off and landing; décollage et atterrissage verticaux ou ADAV) débutera entre 2025 et 2028.

L’AeroMobil 5.0 VTOL deviendrait alors le second modèle de la gamme de ce constructeur, qui entend lancer la commercialisation de l’AeroMobil 4.0 STOL (pour short take-off and landing capability; avion à décollage et atterrissage court ou ADAC) d’ici 2020.

La 5.0 VTOL serait munie de deux rotors électriques fixés aux extrémités de ses ailes pliables, qui serviraient aux décollages et aux atterrissages. En vol, un moteur électrique prendrait le relais pour entraîner l’hélice propulsive arrière.

Ce concept est très différent de celui mis de l’avant pour la 4.0 STOL (vidéo ci-dessous), qui dispose d’un groupe propulseur hybride. Présentée au salon Top Marques de Monaco, en avril 2017, ses essais dynamiques ont déjà débuté.
.

En vol, un 4-cylindres « boxer » de 2,0 L monté en position centrale actionne l’hélice propulsive arrière, alors que sur route, ce moteur devient une génératrice servant à alimenter la batterie des deux moteurs électriques qui entraînent les roues avant.

Ces deux modèles permettront de concrétiser une stratégie à doubles facettes, affirme le chef de la direction et cofondateur d’AeroMobil, Juraj Vaculik. « Alors que la 5.0 VTOL servira à des déplacements urbains, la 4.0 STOL sera utilisée pour rallier des villes distantes. »

Le constructeur ne précise pas l’autonomie dont disposera la 5.0 VTOL. On sait, par contre, que l’autonomie en vol de la 4.0 STOL est 750 km et sa consommation sur route 4,2 L/100 km.

Une autonomie inférieure expliquerait pourquoi Vaculik qualifie la 5.0 VTOL de « taxi volant » destiné à un usage citadin. Il prévoit d’ailleurs que cet aéronef servira, dans bien des cas, à des entreprises de transport aérien, et non à des individus.

HeapMedia483303

Ce futur modèle aura donc un habitacle à quatre places, alors que la 4.0 STOL est une biplace. De plus, la 5.0 VTOL aura des dispositifs de pilotage et de conduite autonome, affirme le constructeur.

Rappelons que la société étatsunienne Terrafugia, acquise par le conglomérat chinois Geely en novembre dernier, a déjà annoncé son intention de produire, et ce dès 2023, une auto volante de type ADAV que préfigure son concept TF-X. Si cela se réalise, cet aéronef devancerait l’AeroMobil 5.0 VTOL de quelques années et deviendrait le premier du genre au monde.