La grande résurrection d’Alfa Romeo chez nous s’est effectuée en 2014 avec les débuts de la 4C, ce petit roadster nerveux aux lignes spectaculaires et à la conduite inspirante. Malheureusement, en raison de sa conception et de son aspect peu convivial, on n’en voit tout simplement pas sur les routes.

Ce n’est clairement pas avec la seule 4C qu’Alfa Romeo allait réussir sa relance en Amérique du Nord. Heureusement, la bannière a rappliqué avec la Giulia deux ans plus tard, une berline de luxe d’entrée de gamme fort intéressante. Encore là cependant, vu la baisse de popularité des voitures vis-à-vis des VUS, il est permis de douter du rôle que ce modèle peut jouer dans la renaissance de la marque chez nous.

Alfa Romeo ne s’est pas arrêté là. C’est la preuve qu’on avait un plan bien établi dans les bureaux de la compagnie. Ainsi, l’an dernier, elle nous présentait le Stelvio, le premier VUS de son histoire. On commence à le voir sur les routes. Considérant l’engouement pour ce type de produit, ça ne peut être qu’intéressant pour l’avenir de la division.

HeapMedia479568

Et voilà qu’à peine débarqué, on apprend, via le magazine anglais Auto Express, que ce Stelvio aura de la compagnie. En effet, Alfa prévoit proposer un VUS pleine grandeur d’ici 2020. Ce dernier reposera sur la plateforme de son petit frère et verra son habitacle être habillé de trois rangées de sièges. Il est évident qu’on retrouvera dans sa mire un véhicule comme le Audi Q7.

Sans conteste, il s’agira du plus gros produit Alfa Romeo de l’histoire. L’hybridité serait la forme de motorisation retenue et on parle déjà d’une puissance de 400 chevaux pour assurer de prompts déplacements. Il y aurait aussi des variantes à mécaniques conventionnelles. Il faut également s’attendre à ce qu’une version Quadrifoglio finisse par se pointer le nez. Vous savez, c’est payant ce genre de déclinaison.

Entre temps, il faudra être attentif aux présentations des salons automobiles de l’année 2018 alors qu’on pourrait bien nous dévoiler un concept en guise d’amuse-bouche.

Sérieux, le retour d’Alfa ? Il semblerait que oui.