Au cours des 20 dernières années, l’entreprise californienne Aria a produit des véhicules-concepts pour les constructeurs, comme la Kia GT4 Stinger, mais aussi ces véhicules qu’on a vu dans divers films, dont Transformers 3 et 4.

Aujourd’hui, ce spécialiste de la très petite série veut fabriquer son bolide de très haute performance. Baptisée FXE, le prototype de ce bolide était une surprise du Salon de l’auto de Los Angeles, qui a fermé ses portes dimanche après avoir accueilli près d’un million de visiteurs.

Avec cette imposante biplace aux formes effilées, Aria vise la clientèle des McLaren P1, Ferrari LaFerrari et autres exotiques du genre fabriquées au compte-gouttes.

Elle est animée par un groupe motopropulseur hybride constitué d’un V8 à compresseur de 6,2 L emprunté aux Corvette. Logé en position centrale, il est jumelé à deux moteurs électriques montés à l’avant et alimentés par une batterie au lithium-ion de 10 kWh.

Une boîte de vitesses automatique à 7 rapports dotée d’un double embrayage et d’un mode manuel complète ce groupe motopropulseur.

Fort de ses 1 150 ch (puissance nette), il livre 1 316 lb-pi de couple aux quatre roues et permet à la FXE d’accélérer de 0 à 96 km/h (60 mi/h) en 3,1 s et d’atteindre une vitesse de pointe de 354 km/h (220 mi/h).

De grosses savates Pirelli P-Zero, de 20 po à l’avant et 21 po à l’arrière, chaussent ses roues en alliage HRE. De plus, sa carrosserie et son châssis, qui sont faits en fibre de carbone, contribuent à limiter la masse à tout juste 1 516 kg (3 450 lb).

Aria prévoit commencer dans deux ans la production de la FXE, dont pas plus de 400 exemplaires seront produits. Elle sera offerte à partir d’environ 650 000 $ US.