Pour l’instant, on doit faire confiance au groupe Reuters qui a reçu, de la part de sources diverses, des informations à propos des plans de Lincoln d’ici 2022. Selon ces dernières, le manufacturier se prépare à offrir, pour chacun de ses modèles, une option hybride, enfichable ou non.

La division de luxe de Ford préparerait même une ou plusieurs versions entièrement électriques. Le marché chinois, où la firme cherche à s’implanter, exige de sévères mesures qui forcent les constructeurs à agir en la matière.

Aurons-nous ce modèle, demandez-vous ? Il est bien sur trop tôt pour le savoir.

Ce qui est davantage coulé dans le béton, c’est l’engagement de Ford envers une forme ou une autre d’électrification. Ce dernier va tranquillement prendre forme au cours des prochaines années. Le manufacturier a déjà confirmé que plus d’une douzaine de ses produits, y compris des canons tels le Ford F-150 et la Mustang, seront touchés.

Quant à Lincoln, le groupe Rueters y va d’une prédiction. Si on oublie la version hybride de la MKZ qui est déjà commercialisée, le premier véhicule qui profitera d’une forme d’électrification pourrait bien être le MKC de deuxième génération. Une version hybride enfichable est même possible. Le modèle Aviator, un autre VUS attendu pour 2019, pourrait suivre.