La nouvelle de ce rappel massif de produits BMW est survenue vendredi et comme toute annonce effectuée lors du dernier jour d’une semaine, elle risquait de passer sous le radar, comme le dit l’expression.

Nous n’allions pas tomber dans le piège et ce n’est pas parce qu’il s’agit de BMW, ou d’une compagnie plutôt qu’une autre. C’est en fait en raison de l’importance du problème. Et si du coup on déjoue une hypothétique stratégie de diversion du constructeur, soit.

Alors, ce rappel. Concrètement, on parle de deux rappels distincts. Si la compagnie a décidé d’aller de l’avant, c’est en raison d’un nombre inquiétant d’incendies ayant affecté certains de ses véhicules. Elle a identifié (finalement, on y revient) un problème avec le système de récupération des gaz du carter moteur (valve VPC), problème qui peut mener à un incendie à l’intérieur du compartiment moteur.

Au total, 740 000 véhicules auraient été construits avec une valve de régulation du débit défectueuse et où pourrait se produire un court-circuit. Ce dernier a pour effet de la faire fondre, ce qui peut entraîner l’incendie. Cette occurrence peut même se produire lorsque le véhicule n’est pas en fonction.

La campagne de rappel concerne certains modèles 2007 à 2011 des voitures BMW Séries 1, 3 et 5, ainsi que des VUS BMW X3 et X5, voire le roadster Z4.

Ce qui est inquiétant, c’est que les premiers problèmes recensés ne datent pas d’hier. On apprend en effet que c’est en 2009 qu’un cas de dommages causés par la chaleur au compartiment moteur d’un X5 a été répertorié. D’autres cas lui ont succédé au cours de cette même année, tout comme la suivante, en 2010.

HeapMedia443250

À la défense de BMW, il faut mentionner que la compagnie avait procédé à une campagne de rappel en 2011 concernant de potentiels incendies.

Cependant, ce n’est qu’après avoir récemment consulté les autorités canadiennes et américaines que BMW s’est finalement décidé à procéder à cet autre rappel, vendredi.

Voilà qui est encore plus inquiétant: en mai dernier, un reportage présenté par la chaîne de télévision américaine ABC faisait état de nombreux incendies de produits BMW. Dans la plupart des cas, les véhicules étaient à l’arrêt depuis plusieurs heures. Les propriétaires ont vu la compagnie leur faire la sourde oreille. BMW déclarait même que les problèmes d’incendies n’étaient pas reliés aux composantes de ses véhicules, mais plutôt à un mauvais entretien de ces derniers.

Une réponse arrogante, surtout que l’on sait que la compagnie était au courant de problèmes survenus en 2009. A-t-on tenté de camoufler cette histoire ?

Pour en arriver à 1,4 million de véhicules, il faut aussi compter sur le rappel de quelque 673 000 BMW Série 3 des années 2006 à 2011. Cette fois, le problème touche le filage du régulateur de ventilateur qui ne serait pas recouvert du bon matériau de protection. La corrosion le guette alors, ce qui peut entraîner une surchauffe et – là encore: un incendie.

Chose certaine, si vous possédez un véhicule BMW touché par ce rappel, cessez immédiatement de la garer à l’intérieur ou tout près d’un bâtiment. S’il brûle dehors, qu’il brûle ! À l’intérieur d’un garage, les conséquences peuvent être autrement plus dramatiques.