C’était en raison de son prix, bien sûr, exorbitant au possible, mais aussi de son design, discutable aux yeux de certains, grandiose pour d’autres. Le modèle avait pris le nom de Sweptail.

Une année plus tard, presque jour pour jour, on apprend que la marque de prestige Rolls-Royce, aujourd’hui possédée par BMW, aurait possiblement un autre projet du genre dans le collimateur. Ce qui nous a mis la puce à l’oreille, c’est que BMW a réservé l’appellation Boat Tail auprès de l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle.

On peut l’affirmer sans se tromper, il serait étonnant de voir apparaître ce dernier sur un produit de la firme bavaroise. Qui plus est, lorsqu’on fouille dans l’histoire de Rolls-Royce, on découvre des voitures qui empruntaient le célèbre design connu comme le Boat Tail.

Et à quoi ressemble celui-ci ? À la queue d’un bateau, tout simplement. D’autres entreprises ont aussi proposé ce genre de style à l’époque; qu’on pense à Auburn, par exemple.

Quant à savoir si un futur modèle adoptant le nom Boat Tail sera une création hors série, on nage dans la pure spéculation. Cependant, lorsqu’il avait été questionné à propos d’autres conceptions à la Sweptail peu après les débuts de cette dernière, le président et chef de la direction de Rolls-Royce, Torsten Müller-Otvös, avait mentionné que la marque était enthousiaste à l’idée d’en concocter d’autres.

HeapMedia486153

Voilà qui laisse anticiper que la prochaine réalisation du genre pourrait bien porter le nom de Boat Tail.

Lorsque le modèle Sweptail a fait ses débuts au Concours d’Élégance de la Villa d’Este 2017, les amateurs ont eu une impression de déjà vu. Il sera intéressant de voir quelle direction prendra le design d’un prochain projet unique. Peut-être s’inspirera-t-on davantage des Rolls-Royce des années 1920 et 1930.

On peut aussi s’attendre à ce que la carrosserie de la nouvelle création, à l’instar de celle qui porte le nom de Sweptail, repose sur le châssis du modèle Phantom Drophead Coupe. Le cas échéant, la structure et la mécanique demeurent les mêmes. Concrètement, ce n’est que la carrosserie et l’habitacle qui sont réalisés selon les spécifications d’un client donné.

Ainsi, une autre Rolls-Royce complètement flyée risque de voir le jour au cours des prochaines années. Reste à savoir si son style sera moins controversé et si le prix qui en sera demandé sera toujours tiré par les cheveux.

11 millions d’euros, vraiment ?

Pauvres riches.