Des illustrations de l’auto volante Carplane avaient été montrées une première fois en 2011. Le prototype développé dans des installations de Braunschweig (Brunswick en français), une ville du nord de l’Allemagne, constitue donc un nouveau rival pour l’AeroMobil slovaque, la Terrafugia étatsunienne et la PAL-V One néerlandaise.

Comme ces derniers, le projet Carplane vise à commercialiser un véhicule biplace capable de servir tantôt d’auto, tantôt d’avion. Il serait homologué à la fois comme un avion très léger ou ATL, une certification attribuée par l’Agence européenne de la sécurité aérienne, et comme une automobile.

Ses concepteurs affirment que la Carplane serait aussi agréable à piloter qu’un avion d’entraînement et qu’une voiture compacte.

On reconnaît la Carplane à sa double carlingue, un concept original que les passionnés d’avions anciens associeront sûrement au chasseur North American XF-82 de la Seconde Guerre.

Ce concept n’est pourtant pas une nouveauté dans l’histoire plutôt houleuse des autos volantes. Cette conception a servi au prototype BiPod présenté en 2011 par la société étatsunienne Scaled Composites, une auto volante biplace à motorisation hybride qui a réalisé de courtes envolées.

La Carplane se distingue toutefois par l’emplacement où ses ailes rétractables se rangent lorsqu’on passe du mode avion au mode auto. Plutôt que de se ranger au-dessus ou en dessous de la carlingue, ou même sur les côtés, les ailes se logent entre les deux petits habitacles.

Cela permet de réaliser des ailes à la fois plus légères et plus robustes, sans pour autant imposer un porte-à-faux démesurément long et haut à l’arrière.

Une fois logées au centre du véhicule, les ailes sont protégées du vent et des chocs. De plus, elles ne réduisent pas le champ de vision du conducteur.

Le prototype de la Carplane présenté à Friedrichshafen avait des ailes qui se rétractent manuellement. L’éventuel modèle de série pourrait cependant avoir un mécanisme actionné à la pression d’un bouton, qui effectuerait l’opération en seulement 15 secondes.

Grâce à l’architecture à double fuselage permet, cette auto volante est dotée de quatre roues fixes. Il s’agit de roues de 15 pouces empruntées à la Smart Fortwo. La Carplane peut aussi décoller sur une distance de seulement 85 mètres, même sur une piste gazonnée.

De plus, des empennages rétractables permettent de réduire la longueur hors tout de 7,45 à 5,44 mètres (ce qui est un peu plus long qu’un Chevrolet Tahoe). Cette auto volante peut alors être stationnée dans un espace de garage normal.

La Carplane a moteur à pistons PC850 de 151 ch alimenté à l’essence sans plomb. Il entraîne une hélice propulsive.

En vol, cette auto volante peut atteindre une vitesse de croisière de 200 km/h, une altitude maximale de 4 570 mètres et son autonomie serait de 833 km. Au sol, elle aurait une vitesse de pointe de 176 km/h.

Ses concepteurs espèrent présenter un prototype pleinement fonctionnel d’ici le mois de juillet.

Diverses sources affirment que l’éventuel modèle de série aurait un prix de 200 000 à 220 000 euros (environ 270 000 à 300 000 $).


Carplane: Dieses Auto kann fliegen par Zoomin_Deutschland