Si vous n’êtes pas branché sur votre page Facebook par intraveineuse, cette fourgonnette futuriste ne semble pas conçue pour vous. Car le véhicule-concept Portal dévoilé aujourd’hui par Fiat Chrysler Automobiles (FCA), à la veille de l’ouverture du Consumer Electronics Show 2017 (CES) de Las Vegas, a clairement été imaginée par des enfants du millénaire pour leurs semblables.

Cette tranche sociale, que certains chercheurs surnomment également Génération Y, réunit les consommateurs nés entre entre 1980 et 2000. Ils sont jeunes ou récemment mariés avec de jeunes enfants et, vraisemblablement, ils n’aiment guère conduire parce que ça les empêche de rester connectés à leur sacro-saint univers virtuel.

C’est pour eux que les concepteurs de FCA ont développé l’habitacle visionnaire de ce véhicule-concept dont le nom, Portal (portail en anglais), constitue une évocation évidente à Internet.

D’ailleurs, avant de décrire la mécanique qui l’entraîne, le constructeur parle plutôt d’une connectivité rêvée adaptée aux accros de réseaux sociaux, pour lesquels on n’a prévu rien de moins qu’une vingtaine de dispositifs permettant d’arrimer téléphones, tablettes, ordinateurs portables, caméras, etc.

Un imposant écran à affichage 3D, presque aussi large que le tableau de bord, fournit une foule d’informations sur trois zones distinctes : pour la conduite (à gauche), le guidage par satellite (au centre) et tout ce qui concerne le confort et les loisirs des occupants (à droite).

La Portal utilise aussi un système de commandes à reconnaissance vocale et faciale développé par Panasonic permettant à l’ordinateur de bord de reconnaître les occupants du véhicule pour enclencher automatiquement leurs réglages préenregistrés de température, la chaîne audio, l’éclairage d’ambiance, etc.

Plus courte qu’une Dodge Grand Caravan, la fourgonnette Portal a quatre portes coulissantes et un habitacle à six places (trois rangées de sièges baquets mobiles). Ce dernier est muni d’un système d’interphone permettant aux occupants des places avant de converser avec les occupants de la troisième rangée (leurs jeunes enfants, lorsqu’ils ne sont pas eux-mêmes branchés sur une tablette…) sans crier.

Ce prototype est le premier effort de FCA dans le domaine des véhicules électriques modernes. Il fit oublier les faméliques Fiat 500e vendues au compte-gouttes en Californie et l’excentrique prototype EcoVoyager présenté à Detroit, en 2008, car la Portal dispose aussi d’une technologie de conduite semi-autonome, chose dont on ne parlait pas il y a une dizaine d’années.

Son système de conduite semi-autonome de niveau 3 permettrait même une utilisation en conduite autonome dans certaines conditions (par exemple, sur une autoroute au marquage bien défini). Ce système dispose d’ailleurs d’un mode de communication avec sources environnantes du genre V2X (Vehicle-to-X).

Alimenté par une batterie au lithium-ion de 100 kWh, le moteur électrique de la Portal entraîne les roues avant. L’autonomie de ce véhicule pourrait atteindre 400 km et, lorsque sa batterie serait à plat, un chargeur embarqué permettrait, en utilisant une borne à haut débit pendant 20 minutes, de la recharger assez pour injecter environ 240 km d’autonomie.

Le constructeur n’a pas indiqué si la Portal passera un jour au stade de la production.