La disparition de la Ford C-Max va se dérouler en deux phases. D’abord, la version enfichable Energi fait ses adieux immédiatement, puis, quelque part au milieu de l’année prochaine, la variante régulière hybride verra sa production cesser.

La nouvelle a été confirmée par Dan Jones du département des communications nord-américain de la firme de Dearborn lors d’une entrevue réalisée pour le compte de la publication Green Car Reports.

La C-Max avait été lancée en 2013 par Ford. Le but avoué de la compagnie à l’époque était d’ébranler les fondations du monument de cette catégorie, la Toyota Prius. Le produit que Ford décidait de proposer était bourré de qualités, mais on a eu l’impression qu’il a été laissé à lui-même, Ford n’ayant jamais fait de sa promotion une priorité… avec les résultats que l’on connaît aujourd’hui.

HeapMedia443536

Depuis le début de l’année, les ventes de la C-Max sont en baisse de 4 % aux États-Unis et s’établissent à 15 512 unités. Ironiquement, la Prius a vu ses ventes fondre de 20 % depuis le début de l’année, mais pour vous donner une idée de la différence entre les deux modèles, il s’est écoulé un peu plus de 91 000 Prius au cours des 10 premiers mois de 2017.

En 2016, la C-Max a occupé le 159e rang au chapitre des ventes de véhicules au pays de l’Oncle Sam. Au Canada, le 198e échelon était le sien.

L’abandon de la C-Max ne signifie pas pour autant que Ford abandonne le segment ou laisse le champ libre à Toyota. L’entreprise travaillerait sur un nouveau modèle qui pourrait prendre le nom de Model E. À l’instar de la Ioniq de Hyundai, une version hybride, une déclinaison hybride enfichable, de même qu’une variante entièrement électrique seraient au menu.

Ce modèle est attendu l’an prochain comme produit 2019.