Les camionnettes tout terrain ont actuellement la cote auprès des consommateurs et les constructeurs l’ont compris, à commencer par GM. Le Numéro 1 de Detroit vient d’annoncer l’arrivée prochaine d’une nouveauté: la Chevrolet Colorado ZR2 Bison 2019, une camionnette qu’on dit prête pour les aventures loin du bitume et le hors route extrême.

Alors que Ford mise sur la F-150 Raptor et Ram sur la Rebel pour investir ce créneau bien particulier des grandes camionnettes, GM cherche plutôt à susciter l’intérêt de la clientèle des camionnettes de taille intermédiaire, autre créneau en hausse, pour lequel Ford a d’ailleurs annoncé qu’il n’offrira pas chez nous la nouvelle camionnette Ranger Raptor, qui sera pourtant vendue en Asie et en Europe. Une opportunité en or dont GM veut profiter.

La Cjhvrolet Colorado ZR2 Bison s’ajoute à deux modèles hors route déjà populaires, les Colorado Z71 et Colorado ZR2, qui se déclinent également en quatre versions spéciales: les Z71 Centenaire, Z71 Minuit, ZR2 Minuit et ZR2 Crépuscule.
.

La diversité de modèles n’est d’ailleurs pas fortuite. Elle reflète la popularité des versions off-road. «La moitié des acheteurs de camionnettes Colorado au Canada choisissent un modèle Z71 ou ZR2 à cause de leurs capacités hors route», confirme Doug Kenzie, directeur national du Marketing pour les camions Chevrolet chez GM Canada.

Avec la Chevrolet Colorado ZR2 Bison, GM adopte la tangente de 4×4 pur et dur. C’est aussi le premier véhicule du genre que le constructeur développe avec un partenaire: American Expedition Vehicles (AEV), un équipementier reconnu dans le domaine du tout terrain avec lequel GM avait déjà réalisé un véhicule-concept semblable présenté au SEMA Show de Las Vegas, en 2017:

HeapMedia489408

La Bison reprend l’essence de ce véhicule-concept d’abord avec ses cinq plaques protectrices. Conçues par AEV, elles sont fabriquées en acier au bore trempé et protègent le réservoir de carburant, le boîtier de transfert, le carter d’huile et les différentiels verrouillables avant et arrière.

Sa garde au sol est rehaussée 50 mm (2 pouces) et passe à 279 mm. Elle dispose aussi d’un système d’amortisseurs Multimatic DSSV (pour Dynamic Suspensions Spool Valve) de série.

HeapMedia489415

Son pare-chocs avant est doté d’antibrouillards circulaires et un treuil peut y être fixé. À l’arrière des pare-chocs en acier trempé d’AEV ajoutent une protection additionnelle sur les coins, alors que des fixations pour le remorquage ont été ajoutées sur le pare-chocs d’origine.

On reconnaîtra cette nouveauté à sa calandre exclusive affichant le nom Chevrolet en grand format à la place du traditionnel écusson en forme de noeud papillon, mais aussi par les élargisseurs d’ailes en matière plastique et par ses roues en aluminium de 17 x 8 pouces exclusives, chaussées de pneus Goodyear Wrangler Duratrac hors route de 31 pouces.

Puisqu’il s’agit d’une variante de la Chevrolet Colorado ZR2, la Bison sera offerte avec une cabine allongée ou une cabine multiplace et le même choix de moteurs, soit le V6 de 3,6 litres (308 chevaux et 275 lb-pi) de série ou l’optionnel 4-cylindres turbodiesel Duramax de 2,8 litres (181 chevaux et 369 lb-pi).

La camionnette Chevrolet olorado ZR2 Bison 2019 sera en vente à partir de janvier 2019. Son prix sera annoncé peu de temps auparavant. On peut toutefois s’attendre à une étiquette supérieure à celle des ZR2 Crépuscule et Minuit 2018, deux éditions spéciales offertes à partir de 50 485 $ qui seront d’ailleurs reconduites dans la gamme 2019.

HeapMedia489421

Par ailleurs, les passionnés d’histoire se souviendront que l’appellation Bison n’est pas nouvelle pour General Motors.

Elle a servi une première fois en 1964 pour désigner un tracteur routier futuriste (photo ci-dessus) dont la conception hétéroclite est restée sans lendemains.

En revanche, de 1977 à 1987 la marque Chevrolet a commercialisé un véhicule nommé Bison, qui avait d’ailleurs un jumeau nommé General au sein de la gamme GMC. Il s’agissait également d’un tracteur routier de classe 8 (photo ci-dessous).

De conception plus traditionnelle, il rivalisait avec les produits de marques comme Kenworth, International et Autocar.

HeapMedia489407