Le prix de base du Chevrolet Equinox 2018 sera presque 2 000 $ plus bas que celui du modèle qu’il remplace. Voilà ce qui ressort d’un communiqué publié hier par General Motors du Canada.

D’après ce communiqué, l’Equinox qui inaugurera la troisième génération de cet utilitaire sera offert à partir de 26 995 $ au Canada. Ce montant inclut les frais de transport et la taxe sur la climatisation.

Le site Internet de GM Canada, que nous avons consulté au moment d’écrire ces lignes, nous apprend que la version d’entrée de gamme actuelle, l’Equinox 1LS 2017 à deux roues motrices, est offerte à partir de 27 170 $, prix auquel s’ajoutent 1 800 $ pour le transport et la taxe sur la climatisation, soit un total de 28 970 $.

Avec des ventes qui sont en recul, aux États-Unis et au Canada, on comprend que le constructeur ait annoncé si tôt cette information. En effet, l’Equinox 2018 ne sera pas en vente avant le premier trimestre de 2017.

Or, en quelques années, ce véhicule est devenu très important pour Chevrolet. Aux États-Unis, il est le deuxième produit de la marque le plus vendu après la camionnette Silverado, alors qu’au Canada il occupe la troisième place au palmarès des ventes, derrière la Silverado et la voiture compacte Cruze.

Face à la concurrence, toutefois, son succès est plus mitigé. Aux États-Unis, à la fin d’octobre, les stratèges de Chevrolet devaient se contenter de la cinquième place du créneau en pleine croissance des utilitaires compacts et sous-compacts derrière (dans l’ordre) le Honda CR-V, le Toyota RAV4, le Nissan Rogue et le Ford Escape.

Au Canada, le score de l’Equinox est encore moins reluisant puisque, au terme du 10e mois de l’année, cet utilitaire occupe le huitième rang du même créneau derrière (dans l’ordre) le Toyota RAV4, le Ford Escape, le Honda CR-V, le Nissan Rogue, le Jeep Cherokee, le Mazda CX-5 et le Hyundai Tucson.

Rappelons que trois moteurs suralimentés seront proposés pour l’Equinox 2018 : deux 4-cylindres turbo à essence de 1,5 et 2,0 L, mais aussi un 4-cylindres turbodiesel de 1,6 L, une première dans ce créneau.

Comme pour l’Equinox 2017, le constructeur offrira trois niveaux de dotation — LS, LT et Premier, le plus cossu —, de même que des versions à deux roues motrices (avant) et quatre roues motrices.

Au Canada, la dotation de série comprendra, entre autres, des sièges avant chauffants et un démarreur à distance.

Rappelons, enfin, que la gamme des utilitaires Chevrolet, qui est composée actuellement du Trax, de l’Equinox et du Traverse (un véhicule à sept places), comptera bientôt un quatrième modèle.

Cette nouveauté millésimée 2018 pourrait faire renaître le nom Blazer, selon certaines sources, et s’intercalera entre l’Equinox et le Traverse. Elle partagera l’architecture du nouveau GMC Acadia.