Autofocus.ca est présent au Forum sur la mobilité et le transport collectif qui réunit les maires de la Rive-Nord de Montréal et qui se déroule en ce moment même à Laval. Voici ce que notre collaborateur Stéphane Desjardins vous rapporte en direct.

«On ne parle pas juste du parachèvement des autoroutes 19 vers Bois-des-Filion et 13 vers Mirabel et l’autoroute 50», explique à Autofocus.ca Richard Perreault, maire de Blainville. On veut cesser de travailler en silo, on veut établir une approche de transports intégrée pour combattre la congestion routière, qui est nuisible pour l’économie, l’environnement et la santé.»

M. Perreault explique que quand il va au centre-ville de Montréal, par exemple, il prend sa voiture jusqu’au stationnement incitatif que Blainville a aménagé à ses frais, puis prend le train de banlieue. «Le problème, c’est le nombre restreints de départs à l’aller ou au retour, dit-il. Je me retrouve souvent à revenir en autobus… qui se retrouve pris dans le trafic.»

Mais les bouchons n’affectent pas seulement les véhicules qui font la navette entre la banlieue et la métropole: 60% des déplacements routiers de la couronne Nord et de Laval ont un départ et une arrivée dans la région.

HeapMedia484623

Le forum représente-t-il une plate-forme de revendication, alors que des élections provinciales et fédérales se pointent à l’horizon? M. Perreault considère que la société québécois est arrivée à un momentum sur la question des transports: «Il y a de l’argent à Ottawa pour le transport collectif et le Premier ministre Couillard a fait des annonces d’investissements. Je crois que nous sommes à un point tournant sur ces questions.»

Pour M. Perreault, il y a une forte demande pour les transports collectifs et les stationnements incitatifs dans les banlieues nord de Montréal. «Les gens sont absolument prêts à prendre leur voiture jusqu’à un stationnement incitatif, et à sauter dans du transport lourd (train de banlieue et autobus). Proposez-leur un service fiable et ils vont embarquer massivement, surtout s’ils peuvent éviter d’être pris dans les bouchons.»

HeapMedia484622

En ouverture du forum, le maire de Laval, Marc Demers, a clairement évoqué l’échéance électorale québécoise à venir et souhaité que les revendications des villes de la couronne nord soient incluses dans les plate-formes électorales des différents partis. «Nous représentons plus de un million d’électeurs, a-t-il ajouté, soit 12% de la population du Québec. La congestion affecte la qualité de vie de nos citoyens.»

«La congestion s’aggrave année après année, nous allons le démontrer avec diverses études durant le forum, a promis le maire. Elle affecte la qualité de vie, de famille et la santé de nos citoyens, mais aussi les entreprises, qui vivent des difficultés de recrutement de main-d’oeuvre et de productivité.»

Pour M. Demers, investir dans les infrastructures coûte cher, mais l’inertie actuelle des dirigeants politiques coûte davantage…