Les temps changent ! L’usine de Mishawaka en Indiana qui a servi à fabriquer les Hummer H2 produira bientôt des automobiles électriques. Cette annonce a été faite conjointement le 22 juin dernier par la société californienne SF Motors, filiale du groupe chinois Chongqing Sokon Industry, et par AM General, actuelle propriétaire de ces installations.

Selon l’entente qui a été annoncée, SF Motors fera l’acquisition du complexe industriel appelé CAP (Commercial Assembly Plant), du terrain qu’il occupe et de certains équipements de production.

Ces installations servent actuellement à l’assemblage de deux véhicules : la berline de transport adapté MV-1 produite par Mobility Ventures, une filiale d’AM General, et la fourgonnette Mercedes-Benz Classe R, qui est produite pour le marché chinois bien qu’elle ne soit plus en vente en Amérique du Nord.

C’est aussi dans ces installations qu’étaient assemblés les Hummer H2 et H2 SUT pour le compte de General Motors, de 2002 à 2009.

Par ailleurs, le communiqué publié par AM General précise que la vente ne comprend par ses autres installations de Mishawaka, le complexe MAP (Military Assembly Plant) où sont produits divers véhicules militaires à commencer par la gamme des HMMWV (High Mobility Multi-Purpose Wheeled Vehicle), véhicules mieux connus par le sobriquet de Humvee.

Selon les deux entreprises, la transaction sera conclue au cours du dernier trimestre de l’année, soit lorsque les ententes d’AM General avec ses clients actuels prendront fin.

SF Motors prévoit alors investir environ 30 millions de dollars pour le réaménagement et le réoutillage de ces installations dans le but d’y produire un « véhicule électrique de prochaine génération ».

Cette filiale californienne de Sokon a son siège social à Santa Clara, au coeur de Silicon Valley, de même qu’un centre de recherche et de développement à Ann Arbor, au Michigan. Elle a fait les manchettes récemment lorsque Martin Eberhard, cofondateur de Tesla, y a refait surface comme « consultant ».

Depuis son divorce fracassant de Elon Musk, qui dirige toujours Tesla, on l’avait vu à la tête d’une équipe étatsunienne oeuvrant au développement de la gamme de véhicules électriques de Volkswagen, puis, plus récemment, au poste de vice-président d’Atieva, entreprise aujourd’hui connue sous le nom de Lucid Motors.

L’annonce faite ces derniers jours ne nous apprend cependant rien sur le véhicule électrique qui sera mis en chantier par SF Motors.

Précisons que Sokon fabrique une variété de petits véhicules commerciaux et une gamme dutilitaires en partenariat avec Dongfeng, un grand constructeur chinois. Arborant la marque DFSK (acronyme tiré des noms Dongfeng et Sokon), ces véhicules sont commercialisés en Chine, mais aussi dans plusieurs autres pays dont le Royaume-Uni, la Suisse, l’Espagne, le Pérou et l’Afrique du Sud.