La société Nikola Motor s’est associée à l’équipementier allemand Bosch pour développer un groupe motopropulseur électrique adapté à ses tracteurs routiers de classe 8, les Nikola One et Two, dont la commercialisation doit débuter d’ici 2021.

Dans un communiqué publié hier, qui était accompagné des premières photos montrant le Nikola Two, on apprend que le moteur en développement procurera à ces poids lourds dotés d’une pile à hydrogène, servant à produire l’électricité, une puissance supérieure à 1 000 ch (le double d’un tracteur contemporain à moteur thermique). Ce moteur produira aussi au-delà de 2 000 lb-pi de couple.

Selon Nikola, un constructeur établi à Salt Lake City, en Utah, un véhicule à pile à hydrogène se recharge plus rapidement, en plus d’offrir une autonomie supérieure.

Les deux tracteurs Nikola, par exemple, pourront parcourir de 1 300 à 2 000 km avec une pile à hydrogène pleine.

Bosch et Nikola doivent d’ailleurs collaborer à développer un système de pile à hydrogène original permettant de rendre le coût d’utilisation de ces tracteurs routiers concurrentiel.

Le moteur Bosch, que l’équipementier décrit comme un système de transmission électrique, permettra d’ailleurs à Nikola de commercialiser ses camions plus rapidement.

Baptisé eAxle, ce système avait été dévoilé au Salon de l’auto de Detroit, en janvier dernier. De conception modulaire, il a des dimensions très compactes et peut être bâti pour fournir une puissance variant de 50 à 300 kW (67 à 402 ch), selon les besoins du constructeur.

Cette annonce survient à quelques semaines du dévoilement du tracteur routier électrique de Tesla. Ce véhicule devrait être dévoilé le 26 octobre prochain et, selon Elon Musk, le grand patron du constructeur californien, il aura une autonomie d’environ 300 à 500 km.

Rappelons, par ailleurs, que plusieurs autres constructeurs comme Daimler (Mercedes-Benz) et Navistar préparent également une incursion dans le créneau des camions poids lourds à moteurs électriques.