Fabian Oefner est un photographe professionnel qui s’intéresse tout particulièrement au domaine de la publicité et de l’industrie. Dans ce qui suit, c’est l’industrie automobile qui retient son attention: du fond de son studio en banlieue de Zurich, en Suisse, le jeune homme de 33 ans a réalisé une impressionnante série d’images intitulée: «Disintegrating» (traduction libre: «Désintégrées»).

Pour effectuer cette série de photos, Oefner n’a pas utilisé n’importe quelle voiture: il a choisi une Jaguar Type E, une Ferrari 330 P4, une Mercedes-Benz 300 SLR, de même qu’une Maserati 250F, une Ford GT40 (1969), une Auto Union Type C, une Bugatti 57 SC et une Porsche 956.

HeapMedia247974

Oh, vous a-t-on dit qu’il s’agissait de voitures miniatures?

Quand même: pour obtenir le résultat final présenté dans notre galerie-photos, il aura fallu des centaines et, dans certains cas, jusqu’à 2000 clichés.

Comme il est possible de le voir dans les vidéos ci-dessous (en fin de texte), chaque modèle miniature a été démonté en entier pour ensuite être photographié, morceau par morceau, dans une position spécifique recréant l’illusion d’une voiture qui explose.

L’artiste-photographe fait ensuite usage d’un logiciel de photo-montage pour tout assembler en une seule image qui donne l’illusion frappante d’être en trois dimensions (3D). Avouez que l’effet d’éclatement est particulièrement bien réussi!

HeapMedia247975

«Ce que vous voyez dans ces images, c’est un moment qui n’a jamais existé dans la réalité. Il y a un plaisir unique à créer de manière artificielle un moment», explique le photographe Fabian Oefner.

Celui-ci a limité le nombre de reproductions de trois à 25 copies pour chacune des huit oeuvres «Disintegrating», moyennant (selon le format et le nombre de reproductions) le modique équivalent de 4800$ et 28 000$ canadiens.

Voici donc les deux vidéos du making-of du projet-photo, d’abord en une courte version d’une minute, puis en une plus complète, quoique sans bande audio.