Deux jeunes Canadiens originaires de Vancouver figurent parmi les 33 lauréats de la 11e édition du concours international de dessins de la Voiture de rêves Toyota. Hong Yu (Ryan) Liang a décroché la médaille d’or de la catégorie 8-11 ans, alors que Lok Yan Noelle Yau a obtenu la médaille d’argent de la catégorie 12-15 ans. Ils ont reçu leur prix lors d’une cérémonie réunissant tous les lauréats au parc thématique Mega Web de Toyota à Tokyo, au Japon, le 23 août.

Intitulée Voiture-valise, l’oeuvre du jeune Ryan représente un véhicule portable logé dans une valise. En appuyant sur un bouton, la valise s’ouvre et le véhicule se déploie. Ce véhicule serait, non seulement ultra compact et facile à garer (ou ranger, c’est selon), il pourrait aussi planer autour de la terre pour contribuer à sauver les victimes de catastrophes naturelles.

« J’aime pouvoir exprimer mon imagination en dessinant », affirme le garçon de 10 ans, « parce que les possibilités, lorsque je m’assois devant une feuille blanche, sont illimitées. »

Pour sa part, Noelle a imaginé un moyen de propager le savoir avec une oeuvre titrée Bibliothèque ambulante. Sa voiture de rêve aurait pour mission de lutter contre l’analphabétisme et de promouvoir l’accès à l’éducation dans les pays en développement. La jeune artiste de 13 ans a imaginé un véhicule bardé de technologies lui permettant de se déplacer dans les airs, sur les mers et sur terre, pour transmettre le savoir à tous partout dans le monde.

« Cette compétition me permet de prendre conscience de mes qualités d’artiste », admet Noelle Yau. « De plus, ma présence au Japon m’a permis d’échanger avec d’autres artistes talentueux du monde entier et d’apprendre beaucoup à leur contact. »

La médaille d’or de la catégorie de 7 ans et moins a été remise à la Sri-Lankaise Ruwindya Thushadi Indraratne, âgée de 7 ans, qui a imaginé la Voiture du paradis du savoir, alors que la médaille d’or de la catégorie 12-15 ans a été attribuée à la Brésilienne de 15 ans Victória Bezerra Oliveira pour une oeuvre intitulée Recyclage de rêves.

Lors de leur séjour au Japon, qui a duré une semaine, les lauréats du concours et leurs familles ont participé à des ateliers sur la culture et l’histoire japonaises. Ils ont également visité un complexe manufacturier de Toyota et fait du tourisme à Tokyo.

Cette année, Toyota a reçu environ 830 000 dessins provenant de 79 pays. Ils avaient été soumis à des concours nationaux organisés, entre autres, au Canada entre octobre 2016 et mars 2017.

Le 23 mars dernier, Toyota Canada avait annoncé les noms des neuf finalistes canadiens des trois groupes d’âge de ce concours. Tous originaires d’Ontario ou de Colombie-Britannique, ils se sont mérité un stylo 3D 3Doodler Create.

En avril, au Japon, un jury composé de spécialistes indépendants japonais de l’art et de l’automobile présidés par Akio Toyota, le président et directeur général de Toyota Motor Corporation (et petit-fils du fondateur du groupe Toyota, Kiichiro Toyoda), ont été départagé les oeuvres des finalistes pour sélectionner les 33 lauréats du palier mondial de cette compétition dont les prix sont répartis ainsi en ordre d’importance :

  • 3 médailles d’or;
  • 6 médailles d’argent;
  • 9 médailles de bronze;
  • 1 prix Akio Toyoda (choisi par le président et directeur général de Toyota);
  • 1 prix d’ingénierie ingénieuse (sélectionné par le vice-président-directeur de Toyota, Didier Leroy);
  • 1 prix « Faites-nous sourire ! » (sélectionné en ligne par le public);
  • 12 prix d’encouragement.

Créé en 2004, le concours de dessin de voitures de rêve de Toyota donne aux enfants 15 ans et moins des pays participants l’occasion de s’intéresser de plus près aux voitures, tout en développant le plaisir de cultiver des rêves. La filiale canadienne de Toyota y prend part depuis 2012.