La Maison-Blanche songerait à diminuer les objectifs d’économie d’essence qui avaient été mis en place par l’administration Obama en marge de la crise financière de 2008 et qui avaient grandement affecté l’industrie automobile.

Selon une analyse préliminaire de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l’équivalent américain de Transports Canada, les autorités états-uniennes étudieraient différents scénarios réduisant de façon significative la moyenne de consommation requise pour le parc des constructeurs automobiles.

Le site de nouvelle Bloomberg, détenteur du rapport de la NHTSA, nous apprend que le plan le plus agressif pourrait faire passer la médiane exigée en 2026 de 5,05 litres aux 100 kilomètres à 6,59 litres.

Si ces nouvelles normes sont acceptées, la NHTSA craint que seulement 10% des futurs véhicules vendus soient de nature électrique ou hybride (enfichable ou non) afin de respecter les règles. En ce moment, pour atteindre la moyenne de 5L/100km, l’organisme estime que 61% des produits écoulés en 2026 devront être d’une façon ou d’une autre électrifiés.

HeapMedia433929

Si tout cela se confirme, il s’agira d’un recul aussi triste que marqué. Cependant, avant de ne pointer qu’un responsable, en l’occurrence le Président Trump, il faut tenir compte du fait que les fabricants eux-mêmes exercent une pression constante sur le gouvernement, afin que celui-ci réduise les mesures imposées à l’ère Obama.

Voilà la preuve qu’à l’égard des beaux discours «environnementaux» des constructeurs, il faut en prendre et en laisser ; la vertu d’un côté et l’argent de l’autre… Bref, des mois palpitants nous attendent, du moins pour ceux qui aiment les joutes politiques.

La partie n’est toutefois pas gagnée pour Donald Trump et ses acolytes républicains. La Californie, via le puissant California Air Resources Board (CARB), contestera toutes propositions de changement aux normes de consommation par la Maison-Blanche.

L’un des porte-parole du CARB, Stanley Young, mentionne que pour demeurer compétitive, l’industrie américaine doit maintenir le rythme et suivre l’exemple donné à travers la planète. Et c’est là que la Californie peut exercer une influence majeure, elle qui se veut le marché automobile le plus important des États-Unis avec ses 40 millions d’habitants…

…c’est plus que les 36 millions de Canadiens!.

Photos : la Dodge Challenger SRT Demon, symbole d’une Amérique confuse.