Les enfants rêvent de conduire, mais ils doivent généralement attendre des années avant de pouvoir prendre place au volant d’une voiture. Certains chanceux pourront cependant le faire dans quelques jours grâce à Toyota.

Dans le cadre du Salon international du jouet de Tokyo, qui sera présenté du 1er au 4 juin, le constructeur japonais animera l’école de conduite Camatte pour enfants.

Le projet Camatte n’est pas nouveau. Emprunté à la langue japonaise, ce mot signifie « s’intéresser à » et il évoque l’intérêt qu’une personne peut avoir à l’égard de ses proches, mais aussi pour les automobiles.

En 2012, ce nom annonce le premier volet du projet par lequel Toyota espère susciter chez les enfants qui visitent ce grand salon tokyoïte un intérêt à l’égard des automobiles. Cette année-là, Toyota dévoile donc les premières voitures-concepts à trois places de cette série : les coupés Camatte Sora et Camatte Daichi, et le roadster Camatte Takumi qui, toutes, offrent une foule de possibilités de personnalisation.

Par la suite, chaque année Toyota renouvelle son expérience en lui donnant une saveur nouvelle. En 2013, il a dévoilé deux nouveaux roadsters triplaces conçus pour être facilement modifiables : la Camatte 57s et la Camatte 57s Sport.

En 2014, un nouveau roadster Camatte 57s est exposé en deux versions dans un environnement de laboratoire : la première est entièrement montée, alors que l’autre a une carrosserie « éclatée » avec, à ses côtés, quelques composantes mécaniques qu’on invite les enfants à manipuler.

Avec une allure de Jeep, la Camatte Hajime de 2015 permet aux enfants de grimper à bord, de boucler leur ceinture, de tourner le volant et de jouer avec les pédales sans la conduire. Toutefois, une application de réalité augmentée permet aux enfants de se voir au volant d’un camion de pompier Camatte mauve ou à bord d’une camionnette Camatte rose de vendeur ambulant de hot-dogs, deux véhicules offrant un choix illimité d’apparences.

Puis, en 2016, c’est l’intérieur d’un véhicule que Toyota invite les enfants à imaginer à l’aide des Camatte Capsule, de petites roulottes servant, soit d’écrans d’affichage pour ces créations, soit d’exemples en 3D devant inspirer les jeunes créateurs. Pour l’occasion, ces petites roulottes sont arrimées, soit à une Camatte Sora, une Camatte Hajime ou une Camatte 57s.

Cette année, pour la première fois, les Camatte peuvent rouler, car le but de Toyota est d’exposer les enfants au concept de permis de conduire.

Après avoir personnalisé leur voiture, à l’aide de décorations magnétiques, des instructeurs enseigneront aux aspirants conducteurs comment utiliser le volant, l’accélérateur et les freins avant de leur permettre d’effectuer un très bref essai au volant d’un roadster Camatte Petta, au terme duquel l’enfant recevra un permis provisoire créé par Toyota.

Fait à noter, le constructeur a prévu un programme distinct avec des simulateurs pour les très jeunes enfants qui ne seraient pas en mesure de conduite la Petta.