À quelques jours de l’ouverture du Salon de l’auto de Detroit, Ford annonce qu’il offrira un moteur turbodiesel V6 de petite cylindrée (3,0 litres) pour ses camionnettes F-150. C’est une première dans l’histoire de ce modèle.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, le constructeur américain concrétise donc le Ford F-150 Power Stroke Diesel, une promesse formulée il y a un an dans le cadre du même salon automobile, alors qu’il montrait pour la première fois son nouveau F-150 2018.

HeapMedia479903

Ce V6 Power Stroke turbodiesel de 3,0 litres deviendra donc le sixième moteur inscrit au catalogue des camionnettes F-150. Il développera 250 chevaux et produira 440 lb-pi de couple dès que son régime atteindra 1 750 tr/min.

Il est jumelé à une boîte de vitesses SelectShift à 10 rapports et, pour optimiser sa consommation, un dispositif d’arrêt-démarrage automatique au ralenti fait partie de sa dotation de série.

Le constructeur lui attribue une consommation d’environ 7,8 L/100 km (30 mi/gal) sur autoroute. Les cotes de consommation canadiennes (ville, autoroute et moyenne) n’ont pas été annoncées.

Ford vise une clientèle possédant de grosses remorques, puisque ce moteur permettra à la camionnette F-150 diesel de remorquer une cargaison atteignant 5 171 kg (11 400 livres) et en charger une de 916 kg (2 020 livres) dans sa caisse.

En vente dès ce printemps, le V6 Power Stroke Diesel sera réservé aux versions Lariat, King Ranch et Platinum du Ford F-150, à deux ou quatre roues motrices, dotées soit d’une cabine SuperCrew avec caisse de 5,5 et 6,5 pieds, soit d’une cabine SuperCab avec caisse de 6,5 pieds.

HeapMedia479904

Par contre, pour les acheteurs de flottes commerciales de véhicules, ce V6 turbodiesel de 3,0 L sera offert en guise d’option pour toutes les versions du F-150 ayant les mêmes combinaisons de cabines et de caisses (même la XL d’entrée de gamme qu’on aperçoit ci-haut).

Au moment d’écrire ces lignes, Ford Canada n’avait pas annoncé le prix de cette option.

Cette première pour le Ford F-150 n’en est naturellement pas une pour la Série F dans son ensemble, la gamme dont cette camionnette fait partie. En effet, Ford offre des moteurs diesel depuis 1983 pour les versions Heavy Duty, qu’on surnomme aujourd’hui Super Duty.

Même qu’en 2018, un V8 Power Stroke turbodiesel de 6,7 litres figure parmi les options de ces camionnettes: les F-250, F-350 et F-450.

Fait à noter, lorsque Ford annonce le résultat de ses ventes mensuelles et annuelles, les chiffres annoncés englobent les ventes de F-150, mais aussi celles des trois variantes Super Duty. La pratique est partagée par General Motors, Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et Nissan.

C’est donc dire que lorsque Ford clame que sa Série F est «le» véhicule le plus vendu aux États-Unis (un fait qui s’avère encore pour 2017, grâce aux 896 764 ventes de ce modèle réalisées au sud de nos frontières), ce sont en fait les ventes combinées des quatre modèles — F-150, F-250, F-350 et F-450 — qui constituent ce score tant prisé.