Le 12 mars 1947, une biplace rouge découverte quittait l’atelier où elle avait vu le jour pour traverser une porte d’arche menant à la via Abetone Inferiore, à Modène. Son pilote, un Italien nommé Enzo Ferrari alors âgé de 49 ans, partait faire l’essai de cette auto baptisée 125 S, la première à porter l’écusson du Cavallino Rampante — le désormais célèbre cheval cabré. C’était le début de l’histoire de la marque Ferrari.

Pour donner le coup d’envoi officiel des célébrations du 70e anniversaire de Ferrari, en souvenir des événements vécus autrefois, une vidéo de ce premier d’essai de la 125 S a été diffusée hier par Ferrari sur Internet. Une vidéo qui se termine, pour boucler la boucle, par l’arrivée d’une LaFerrari Aperta à la porte d’arche de la via Abetone Inferiore.

Au cours de l’année 2017, plus de 60 pays accueilleront des événements organisés sur le thème « Mené par l’émotion ». Ils permettront aux clients et aux passionnés de la marque de vivre des expériences uniques, puisque cette thématique se veut un hommage à l’importance du cheval cabré qui s’est traduit des émotions liées à la conduite, au style et à l’innovation.

Cette série d’événements commémoratifs a débuté le 12 mars en Océanie et chacune de ses étapes sera accompagnée de la voiture choisie pour symboliser ces 70 ans d’existence : la LaFerrari Aperta, la version découverte de la LaFerrari dévoilée au Mondial de l’automobile 2016.

Les célébrations atteindront un point culminant à Maranello durant la fin de semaine du 9 et 10 septembre 2017 avec une multitude d’activités et d’expositions, de même que la première « Cavalcade Classiche ».

Pour accompagner chaque étape de cette célébration et pour évoquer les moments et les personnages qui ont marqué l’histoire de l’entreprise, un site dédié a été créé : www.ferrari70.com. On peut le consulter depuis hier.

La 125 S a été la première voiture a porter l’écusson de Ferrari. Son moteur à 12 cylindres en V de 1,5 L fut mis au point par Gioacchino Colombo avec la contribution de Giuseppe Busso et Luigi Bazzi. Il produisait 118 ch.

C’est le 12 mars 1947 que la première 125 S, encore dépourvue de carrosserie, fut mise en marche pour lancer l’aventure Ferrari. Deux mois plus tard, le 11 mai 1947, on assista à ses débuts en course sur le circuit de Plaisance. Pilotée par Franco Cortese, l’épreuve fut un « échec prometteur ». C’est ainsi qu’Enzo Ferrari définit cette course interrompue par une panne de la pompe d’alimentation alors que l’automobile dominait l’épreuve.

Toutefois, neufs jours plus tard, le 20 mai, lors du Grand Prix de Rome, Franco Cortese mena la 125 S au succès en complétant les 40 tours de l’épreuve (137,6 km) à une vitesse moyenne de 88,5 km/h. Ce sera la première de six victoires obtenues en 1947, parmi lesquelles un autre pilote se distinguera au volant de cette petite voiture : Tazio Nuvolari.