L’allure de ce coupé rappelle les légendaires berlinettes 275 GTB des années 60, du moins c’est ce qu’affirme son constructeur. Car l’élégante carrosserie de la Ferrari SP 275 RW Competizione, la plus récente réalisation du Centre de style Ferrari, une automobile unique, habille la structure moderne d’une F12berlinetta.

Conçue avec la collaboration de Pininfarina la la SP 275 RW Competizione s’inspire de la 275 GTB (photo ci-dessous), l’une des berlinettes à moteur avant les plus connues des années 60. Il s’agit d’une interprétation moderne de certains thèmes permettant de qualifier son ancêtre de berlinette.

HeapMedia411294

Cela se traduit par une « quête d’équilibre en termes de proportions et un traitement épuré et plantureux des lignes, avec une transition musclée de l’aile arrière au passage de roue avec une voie large exprimant la puissance transmise au train arrière ».

Les quadruples prises d’air du compartiment moteur répliquent le style de la 275 GTB, tout comme les triples prises d’air qui remplacent les custodes de la F12berlinetta sur le montant central. En revanche, les roues en alliage forgées de 20 po sont une exclusivité de cette voiture. De plus, elle reprend le puissant V12 de 6,3 L et de la boîte de vitesses de la F12tdf. Un groupe motopropulseur qui livre 780 ch et 519 lb-pi de couple et autorise une accélération de 0 à 100 km/h en 2,9 secs et une vitesse de pointe dépassant 340 km/h.

Pour la SP, on a également reproduit les prises d’air sur le pare-chocs arrière et le bouchon du réservoir à essence en aluminium, deux détails propres à une 275 GTB spéciale : celle qui porte le numéro de châssis 06885. C’est la voiture victorieuse des 24 Heures du Mans de 1965 dans la catégorie GT. Quant à la peinture jaune, elle rend hommage aux 275 GTB de l’Écurie Francorchamps.

Voilà ce que nous apprenait le communiqué publié il y a quelques jours par le constructeur de Maranello, au moment de dévoiler cette voiture construite à l’intention d’un client de la marque.

La SP 275 RW Competizione est la seconde réalisation présentée cette année par le Centre de style Ferrari, un département oeuvrant pour la clientèle bien nantie de la marque. En mai dernier, le centre avait présenté une autre voiture unique construite sur demande, appelée 458 MM Speciale.

Au fil des ans, le Centre de style Ferrari a produit quelques autres pièces commandées. Par exemple, en 2014, lors de la troisième édition de la Calvalcade Ferrari présentée en Sicile, le constructeur italien avait dévoilé la F12 TRS, une version découverte de la F12 réalisée pour un client qui souhaitait posséder une interprétation moderne de la 250 Testa Rossa 1957.

Inspiré par la sortie de « Rush » en 2013, un film de Ron Howard racontant l’histoire des pilotes rivaux Niki Lauda et James Hunt, un autre client de la marque au cheval cabré avait commandé une 458 spéciale devant lui rappeler le pilote autrichien, un modèle unique baptisé tout simplement : 458 Lauda.

En 2011, Ferrari avait également profité du prestigieux concours d’élégance de la Villa d’Este, en Italie, pour montrer au grand public une voiture commandée par Peter Kalikow, un collectionneur new-yorkais et fidèle client de la marque (depuis 50 ans). Baptisée Superamerica 45, son bolide Bleu Antille avait la même couleur que la 400 Superamerica qu’il avait achetée en… 1961 !

On se rappellera aussi de la SP12 EC (ci-dessous) livrée au célèbre guitariste britannique Eric Clapton, en 2012. Cette autre création unique avait pour but de lui rappeler les trois 512 BB qu’il avait possédés au fil des ans. Vous voyez le genre…

HeapMedia411300