Les médias sociaux permettent parfois d’en apprendre plus sur un sujet en particulier. Henrik Fisker, notamment créateur de la Fisker Karma, a publié récemment plus d’images sur son compte Twitter en rapport avec la très attendue Fisker Emotion, une berline entièrement électrique qui viendrait jouer dans les platebandes de Tesla et sa Model S.

Contrairement à ce qui avait été annoncé au départ, le bloc de batteries ne fera pas appel à la technologie de pile au graphène. En lieu et place, un bloc de batteries au lithium-ion fera office de source d’énergie à bord de la berline de luxe. Ces cellules seront de type nickel-manganèse cobalt lithium, celle-ci autorisant une performance soutenue.

Malgré ce changement de cap, l’autonomie serait maintenue à une distance au-delà des 400 milles (643 km), tandis qu’il sera également possible d’ajouter une distance de 100 milles en 9 minutes grâce à une technologie appelée UltraCharger.

Il semble que le plan demeure de poursuivre cette idée des piles au graphène, Fisker voulant acquérir celles-ci via son propre réseau Fisker Nanotech, contrairement à l’époque où son fournisseur A123 Systems avait déclaré faillite. S’il réussit à implanter cette technologie, le constructeur sera le premier à le faire, cette technologie permettant des autonomies encore plus grandes tout en autorisant des temps de recharge plus courts.

Pour en savoir plus ou tout simplement pour commander une copie de cette future voiture, une visite au fiskerinc.com s’impose.

Nous devrions en savoir beaucoup plus le 17 août, date officielle du lancement de la Fisker EMotion.