La Ford Mustang, cette icône du monde automobile, vedette du grand écran et symbole de la culture américaine a franchi le cap du 10 millionième exemplaire produit aujourd’hui lorsqu’un cabriolet GT 2019 blanc Wimbledon a franchi la chaîne d’assemblage de l’usine d’assemblage de Flat Rock, au Michigan, où elle est assemblée.

Le blanc Wimbledon de cette Mustang GT, qui est différent du blanc Oxford figurant au nuancier des modèles 2019, est la couleur de la première Mustang de série produite en mars 1964 (une voiture millésimée « 1964 1/2 »).

Cette dernière avait un humble V8 de 164 chevaux jumelé à une boîte de vitesses manuelle à 3 rapports; un duo très différent du V8 de 460 chevaux doublé d’une boîte à 6 rapports de la Ford Mustang GT 2019.

Ford a célébré le passage de ce cap symbolique avec une foule d’employés et d’invités rassemblés à son siège social de Dearborn et à l’usine de Flat Rock.

Pour l’occasion, le constructeur avait réuni de nombreuses Mustang de chacune des six générations produites au cours des cinq dernières décennies pour une parade ralliant les deux villes. Un événement qui devait être couronné par un spectacle aérien réalisé par trois avions de chasse P-51 Mustang de la Seconde Guerre mondiale !

HeapMedia488102

Durant cet événement, Jim Farley, président des marchés mondiaux de Ford (photo ci-dessus), a fait une allocution durant laquelle il a déclaré: «La Mustang est l’essence même de notre entreprise et une des voitures préférées dans le monde. Quand j’en vois une rouler dans les rues de Detroit, de Londres ou de Beijing, je ressens le même enthousiasme que lorsque j’ai acheté ma première auto — un coupé Mustang 1966 — que j’ai conduite durant ma jeunesse. La Mustang fait sourire partout où elle passe.»

La Mustang est produite à l’usine de Flat Rocks depuis 2004. Mais au cours des 54 années où cette voiture a été en production, la Mustang a été assemblée dans quelques autres usines Ford : celle de San Jose en Californie, celle de Metuchen dans le New Jersey et celle de Dearborn au Michigan, à l’époque de son lancement.

Les férus d’histoire se souviendront que la première Mustang de série a été vendue par mégarde au capitaine Stanley Tucker (photo ci-dessous), un pilote terre-neuvien de l’Eastern Provincial Airlines, le 14 avril 1964. Cette voiture ne devait servir qu’à des présentations chez les concessionnaires.

À cette époque, au Canada, le coupé Mustang 1964 1/2 à moteur 6-cylindres était offert à partir de 3 131 $ et la décapotable à partir de 3 455 $. Quant au coupé à moteur V8, son prix de base était 3 317 $ et celui de la décapotable 3 642 $.

HeapMedia488091

Après de nombreuses tentatives infructueuses, en 1966, Ford récupère finalement cette première Mustang du capitaine Tucker en l’échangeant contre le millionième exemplaire de série produit. La voiture portant le numéro de série 5F08F100001 est alors envoyée au musée The Henry Ford de Dearborn, au Michigan, où elle se trouve toujours.

Fait à noter, Gail Wise de Park Ridge, en Illinois, qui a été la première Étatsunienne à acheter une Mustang, le 15 avril 1964, était une invitée spéciale des célébrations entourant la production de la 10 millionième Ford Mustang, en ce 8 août 2018. Sachez que Mme Wise possède toujours ce cabriolet bleu pâle… !

Les dirigeants de Ford ne sont pas peu fiers d’affirmer que leur pony car est devenu la voiture de sport la plus vendue en Amérique au cours des 50 dernières années, en plus d’être la voiture de sport la plus vendue au monde au cours des trois dernières années.

Actuellement dans sa sixième génération, la Mustang est non seulement chef de file en matière de ventes, mais sa page Facebook reçoit aussi plus de mentions « J’aime » que tout autre véhicule sur le marché, ajoute le constructeur.
.

  • 1964 : Lorsque Ford ouvre son carnet de commandes, le 15 avril 1964, 22 000 consommateurs se ruent chez les concessionnaires pour acheter une Mustang.
  • 1965 : Présentation de la Shelby GT350; lancement de la Mustang 2+2 avec toit entièrement décapotable.
  • 1968 : Apparition de la Mustang 390 GT avec Steve McQueen dans le film « Bullitt »; lancement du moteur Cobra Jet 428.
  • 1969 : Présentation de la Boss 302 et de la Boss 429 hautes performances.
  • 1970 : Prise d’air dynamique Shaker offerte pour le capot.
  • 1974 : Lancement de la Mustang II, un pony car de taille compacte, réponse à la Crise du pétrole, avec aucun moteur V8 offert avant 1975.
  • 1976 : Ajout de la Cobra II à la gamme.
  • 1979 : Lancement de la plate-forme de style européen « Fox » sur la Mustang.
  • 1982 : Retour de la Mustang GT après une absence de 12 ans.
  • 1984 : Lancement de la Mustang SVO.
  • 1993 : Lancement de la Mustang SVT Cobra à production limitée.
  • 2000 : Retour de la troisième Mustang SVT Cobra R de course.

HeapMedia488089

  • 2001 : Lancement de la Mustang Bullitt d’édition limitée, hommage au film du même titre.
  • 2003 : Retour de la Mustang Mach 1 avec prise d’air dynamique Shaker sur le capot.
  • 2004 : Après 40 ans, déménagement de la production de Mustang de l’usine de montage Dearborn à l’usine de montage Flat Rock à Flat Rock au Michigan.
  • 2007 : Retour de l’ensemble spécial Californie.
  • 2008 : Retour de la légendaire Mustang Bullitt.
  • 2011 : Lancement de la toute nouvelle Mustang GT avec moteur V8 de 5,0 L d’une puissance de 412 chevaux.
  • 2012 : Première Boss 302 depuis 1971 avec un moteur V8 de 444 chevaux.
  • 2015 : Lancement de la toute nouvelle Mustang de 6e génération, la première avec une suspension arrière à roues indépendantes et de la Shelby GT350/GT350R avec vilebrequin à plat et moteur V8 de 5,2 litres.
  • 2018 : Style revu, nouveau moteur V8 de 5,0 litres de 460 chevaux et ensemble hautes performances II.
  • 2019 : Lancement de la Mustang Bullitt d’édition limitée de 480 chevaux.

HeapMedia488084