Alors que la berline Ford Focus à trois volumes fait ses débuts à Shanghai en versions ST et Titanium, c’est une flopée de modèles à 5 portes qui vient d’être présentée à la presse automobile en Europe.

D’abord, les hatchbacks de grande série, la sportive Ford Focus ST et la Ford Focus Active, cette variante aux allures de baroudeur qui a une garde au sol surélevée de 30 mm, mais aussi les Ford Focus familiales, voitures qui seront de nouveau réservées au marché européen, comme celles qu’elles remplacent.

La nouvelle Ford Focus sera en vente en Europe et en Chine au courant de l’année, mais les versions destinées à l’Amérique du Nord n’arriveront qu’au courant de 2019. D’ailleurs, dans les présentations d’aujourd’hui, le constructeur ne dévoile pas grand-chose sur ces variantes Les porte-paroles de Ford du Canada se limitent à dire qu’ils n’ont «aucun détail à annoncer pour le moment pour l’Amérique du Nord».

HeapMedia484222

À tout le moins, nous savons que cette nouvelle – et 4e génération de Ford Focus a été développée par le centre technique de Ford à Cologne, en Allemagne.

Elle fait usage d’une nouvelle plateforme appelée C2 et de carrosseries plus spacieuses. Grâce à un empattement allongé (+50 mm), le constructeur affirme que les passagers auront plus d’espace au niveau du coussin du siège et pour les jambes. Les passagers bénéficient également d’un dégagement latéral accru de près de 60 mm au niveau des épaules comparativement à la Focus précédente.

L’impression d’espace serait également renforcée par une surface vitrée plus généreuse, qui s’étend désormais jusqu’au pilier arrière. Et pour la première fois, le constructeur offrira un toit vitré panoramique.

L’annonce d’aujourd’hui ne nous apprend rien sur les groupes motopropulseurs qui seront offerts en Amérique du Nord. Le constructeur s’est contenté d’annoncer de nouveaux moteurs à essence suralimentés EcoBoost et turbodiesel EcoBlue destinés à la Chine.

Il a aussi fait état d’une nouvelle boîte de vitesses automatique à 8 rapports et d’une suspension active, deux équipements qui figureront parmi les options offertes pour certaines versions haut de gamme.

HeapMedia484223

La nouvelle Ford Focus mettra de l’avant un nouvel ensemble de dispositifs d’aide à la conduite baptisé Co-Pilot360 utilisant des caméras, des radars et des capteurs dans trois champs d’action: la protection, la conduite et les manoeuvres de stationnement.

Le constructeur de Dearborn mise également sur le système FordPass Connect, qui permet d’accéder à diverses fonctions de la voiture depuis un téléphone cellulaire. Ce système inaugure d’ailleurs une technologie de modem 4G embarquée faisant du véhicule un point d’accès WiFi mobile capable de brancher jusqu’à 10 appareils !

À cela s’ajoute le système multimédia Sync 3 doté d’un écran tactile couleur de 8 pouces et compatible avec les systèmes CarPlay d’Apple et Android Auto.

Les modèles destinés aux différents marchés européens seront assemblés à l’usine Ford de Saarlouis, en Allemagne, comme leurs prédécesseurs.

Par contre, l’usine Changan Ford de Chongqing, en Chine, produira désormais les berlines pour ce marché asiatique, mais aussi pour le marché nord-américain. On ignore pour l’instant d’où proviendront les Ford Focus à hayon destinées à notre marché.

L’usine de Wayne au Michigan, qui produit les Ford Focus de la génération actuelle vendues chez nous, cessera de le faire en mai. Elle sera alors rénovée pour produire les nouvelles camionnettes Ranger et, plus tard, le futur utilitaire compact Ford Bronco.

Vidéo produite par Ford:
.

Il est intéressant de noter qu’aucune conférence de presse n’a été organisée en sol nord-américain pour souligner l’arrivée prochaine de la nouvelle Ford Focus. Cela reflète l’intérêt déclinant des acheteurs (et de Ford!) envers les automobiles comparativement aux camions légers pour notre marché continental.

L’actuel président et chef de la direction de Ford, Jim Hackett, avait d’ailleurs annoncé lors d’une conférence de presse, en janvier, que le constructeur mettrait désormais l’accent sur les VUS et les camionnettes aux dépens des automobiles.

C’est dans ce contexte que le quotidien new-yorkais Wall Street Journal annonçait, plus tôt ce mois-ci, la disparition prochaine de la gamme Ford, sur le marché états-unien, de la sous-compacte Fiesta et de la grande berline Taurus.

Auparavant, l’hebdomadaire de Detroit Automotive News nous apprenait en décembre que Ford avait avisé ses équipementiers et autres fournisseurs qu’il cesserait bientôt de produire ses berlines de taille intermédiaire Fusion en Amérique du Nord.