Moins d’un mois après avoir dévoilé la nouvelle camionnette Ford Ranger qui est destinée au marché nord-américain, Ford a présenté à Bangkok, en Thaïlande, sa variante tout terrain très attendue: la Ford Ranger Raptor. Il s’agit cependant de la version destinée spécifiquement aux marchés d’Asie-Pacifique et d’Afrique.

Il faudra donc attendre avant de prendre le volant de ce qui semble être un redoutable passe-partout; un modèle qui permettra au constructeur américain de rivaliser avec Chevrolet et sa Colorado ZR2.

Mais au fond, tout le monde savait qu’il faudrait attendre puisque, de toute façon, la Ford Ranger 2019 présentée en grandes pompes à Detroit n’arrivera pas chez les concessionnaires de la marque avant le début de… l’année prochaine. Les gens de Chevrolet ont donc amplement de temps pour vendre des ZR2 !

À tout le moins, le dévoilement nous permet de découvrir certaines particularités qui distingueront la Ford Ranger Raptor d’une Ranger ordinaire.

HeapMedia481390

On pense, par exemple, au châssis plus robuste dont elle est munie, mais aussi aux amortisseurs Fox Racing Shox à haut rendement adoptés pour ce véhicule à garde au sol surélevée (haussée de 237 à 283 mm) qui a des pneus tout terrain BF Goodrich 285/70R17.

Surtout, c’est un groupe motopropulseur inusité qui anime cette nouveauté. Il s’agit d’un 4-cylindres biturbo diesel de 2,0 L jumelé à une boîte de vitesses automatique à 10 rapports. Ford aurait choisi ce moteur de 211 chevaux à cause du couple important qu’il produit, soit 369 lb-pi – sans doute à partir d’un très bas régime.

Cette combinaison risque cependant de ne pas aboutir sur le marché nord-américain, plus frileux à l’égard des moteurs diesel. Et, bien entendu, la Ford Ranger Raptor vendue chez nous aura un volant… à gauche !

La Ford Ranger Raptor destinée à l’Asie et l’Afrique sera assemblée à Rayong, en Thaïlande, alors que la Ford Ranger destinée au marché nord-américain proviendra de l’usine du constructeur située à Wayne, au Michigan.

HeapMedia481389