La société italienne Italdesign, le studio d’études et de design d’Audi, présentera sa première voiture de série au Salon de l’auto de Genève, qui ouvre ses portes le 9 mars prochain. Une voiture de série qui ne sera cependant produite qu’à… cinq exemplaires !

Ce coupé biplace de haute performance n’est donc pas conçu pour la plèbe, comme le suggère son prix avant taxes de 1,5 million d’euros (2,1 millions de dollars).

Dotée d’une carrosserie en fibre de carbone, elle partagera le V10 de 5,2 L des Audi R8 de haut de gamme. Ce moteur capable de la propulser de 0 à 100 km/h en 3,2 s lui permettra d’atteindre une vitesse de pointe de 330 km/h.

« Sa silhouette a deux personnalités, comme les deux côtés d’une médaille », affirme le directeur du Design, Filippo Perini. Au-dessus de la ceinture de caisse, les formes sont douces et régulières « selon la tradition des voitures italiennes de grand tourisme », précise-t-il. « Par contre, la partie inférieure est modelée par les besoins de l’aérodynamique. Pour obtenir les performances souhaitées, il a donc fallu oser et dépasser les limites de l’esthétique. Le résultat, qui se veut purement efficace, ne laissera donc personne indifférent. »

Ce bolide, dont le nom n’a pas été révélé, a été conçu aux installations d’Italdesign à Moncalieri, une petite municipalité située au sud de Turin. C’est là que les cinq exemplaires de série seront construits pour être livrés à la fin de 2017.

Ils seront les premiers produits de la nouvelle marque Italdesign Automobili Speciali (automobiles spéciales d’Italdesign, en italien), dont la création a été annoncée le 15 février dernier. Cette marque offrira de deux catégories de véhicules : des modèles quasi uniques, dont pas plus de neuf exemplaires seront produits, et des modèles de très petite série dont Italdesign Automobili Speciali fabriquera de 10 à 99 exemplaires.

Lors de l’annonce de la création d’Italdesign Automobili Speciali, l’entreprise italienne avait dévoilé son logo : un blason représentant un taureau qui rappelle un peu l’écusson ornant les véhicules d’une autre marque appartenant à Audi : Lamborghini

Filippo Perini, avait alors expliqué la signification de ce nouveau logo : « Il s’inspire d’un symbole propre à Turin, une ville liée à l’histoire de l’automobile. Ce logo est dominé par la tête stylisée d’un taureau. Cet animal apparaît sur le blason de la ville, en plus d’être un élément ornemental commun des palaces antiques. »

« Cette icône nous apparaissait appropriée, explique M. Perini, d’autant plus que c’est dans cette ville qu’Italdesign a eu son premier siège social, de 1968 à 1974. C’était un moyen de célébrer la passion et le savoir-faire qui unit Italdesign et Turin. »

Rappelons qu’Audi, filiale du groupe Volkswagen, a acquis 90 % des actifs d’Italdesign en 2010. Puis, en juin 2015, la marque allemande a pris le contrôle de l’entreprise. Un mois après, Giorgetto Giugiaro, fondateur d’Italdesign, et son fils Fabrizio quittaient l’entreprise.