Ce n’est pas tous les jours qu’on peut voir une primeur arborant le blason d’allure médiévale de Koenigsegg. Et pourtant, le Salon de l’auto de Genève, qui ouvre ses portes la semaine prochaine, aura droit à trois nouveautés de ce spécialiste suédois des voitures superlatives.

Il s’agit d’abord des deux premiers exemplaires de série de la Regera, un bolide animé par une motorisation hybride sans boîte de vitesses.

Son groupe motopropulseur est constitué de trois moteurs électriques et d’un V8 biturbo maison de 5,0 L monté en position centrale arrière. La puissance nette de 1 500 ch qu’ils génèrent permet à ce bolide, qui pèse un peu plus de 1 600 kg, d’accélérer de 0 à 300 km/h en tout juste 10 s. Maintenez l’accélérateur au plancher 10 s de plus et vous voilà à 400 km/h !

Une des deux Regera présentées à Genève aura une carrosserie verte (« British Racing Green ») avec intérieur en cuir brun, une combinaison britannique classique. L’autre paraîtra plus excentrique avec sa carrosserie d’un rouge criard (« Candy Apple Red ») découpé au centre par une très large bande de fibre de carbone nue. Pour celle-ci, l’acheteur a préféré un intérieur en cuir rouge et noir coordonné à la carrosserie.

Ces deux Regera auront des roues Tresex fabriquées par Koenigsegg en fibre de carbone. Chaussées de pneus Michelin Pilot Sport 4S, elles sont 40 % moins lourdes que des roues en alliage d’aluminium de mêmes dimensions.

Montrée pour la première fois au Salon de Genève de 2015, la production totale de Regera sera limitée à 80 exemplaires. Cependant, malgré un prix dépassant 1,5M $ US, la moitié de la production avait déjà trouvé preneurs en mars 2016.

La plus impressionnante Koenigsegg du trio genevois sera la version unique de l’Agera RS que le constructeur a baptisée Gryphon.

Construit selon les goûts d’un acheteur dont le nom est gardé secret, ce bolide se distingue par sa carrosserie de fibre de carbone de couleur naturelle rehaussée de garniture et d’écussons dorés fabriqués avec des feuilles d’or 24 carats ! Un traitement appliqué également à l’habitacle, mais aussi aux écussons du moteur et même aux supports du capot-moteur.

À l’intérieur, les sièges sont garnis d’Alcantara noir, alors que de la fibre de carbone polie et de l’aluminium noir anodisé rehaussent l’apparence du tableau de bord et de la console centrale.

Puisque cette Agera RS a été commandée avec le moteur optionnel « 1MW », son V8 biturbo de 5,0 L développe 1 360 ch plutôt que les 1 160 ch de la version… ordinaire. Avec une masse de seulement 1 395 kg, on obtient donc un rapport poids-puissance idéal de 1:1.

L’Agera RS aussi a un prix gravitant autour de 1,5M $ US, mais on ignore le supplément que représentent les feuilles d’or utilisées pour décorer la Gryphon.

Koenigsegg Automotive AB est spécialisée dans la fabrication de voitures de très hautes performances produites au compte-gouttes. Cette entreprise a été fondée en 1994 par Christian von Koenigsegg, qui n’avait alors que de 22 ans.