En l’espace d’une semaine, le projet de la société Google visant à développer des véhicules autonomes s’est trouvé un nouveau nom, un nouveau partenaire et de nouveaux prototypes.

Le 12 décembre dernier, Google a créé une nouvelle filiale baptisée Waymo, qui englobe l’ensemble des activités visant à développer des technologies rendant les véhicules autonomes.

Cette filiale est dirigée par John Krafcik, un vétéran étatsunien de l’industrie automobile qui a travaillé successivement chez NUMMI (GM-Toyota), Ford et Hyundai.

On se rappellera qu’en janvier 2015, Google avait annoncé son intention de rendre les véhicules autonomes accessibles au grand public d’ici 2020.

Dans cette optique, Google et Honda ont annoncé mercredi l’amorce de discussions sur la création d’un nouveau partenariat qui unirait le constructeur nippon à l’entreprise californienne.

Dans un communiqué publié à Tokyo, Honda affirme que « cette collaboration technique permettrait aux chercheurs des deux entreprises de maîtriser l’intégration des capteurs, des programmes et des ordinateurs servant à la conduite autonome dans les véhicules de Honda. »

À l’instar de Google, Honda affirme dans ce communiqué vouloir mettre en production des véhicules autonomes d’ici 2020 pour créer « un monde sans collision ».

Si ce partenariat va de l’avant, Honda fournira à Waymo des véhicules adaptés aux besoins de la conduite autonome. Certains observateurs de l’industrie estiment que ces véhicules pourraient être de nouvelles fourgonnettes Odyssey 2018, dont la version revampée sera dévoilée au Salon de l’auto de Detroit, en janvier prochain.

Si l’entente de ce partenariat est conclue, Honda ne sera toutefois pas le premier constructeur à participer aux expériences de Waymo. Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a diffusé cette semaine les premières images de la fourgonnette Chrysler Pacifica hybride développée en collaboration avec cette filiale de Google.

Un de ces véhicules sera présenté en première mondiale lors d’une allocution que doit prononcer John Krafcik dans le cadre de l’exposition Automobili-D du Salon de Detroit, le 8 janvier.

FCA a d’ailleurs construit et livré une centaine de ces fourgonnettes Pacifica au quartier général de Waymo à Mountain View, en Californie, comme il l’avait promis en mai dernier, en annonçant l’amorce de sa collaboration avec Google. Ces Pacifica feront partie du parc de véhicules expérimentaux de Waymo et serviront aux essais réalisés en 2017.

Rappelons également que Waymo entend déployer une flotte de fourgonnettes Pacifica à conduite semi-autonome pour un nouveau service de covoiturage, et ce dès la fin de 2017.