Le Hyundai Kite fait partie des nombreux véhicules-concepts qui ont été dévoilés au Salon de l’auto de Genève, cette année. Mais ne vous attendez pas à entendre Guillaume Lemay-Thivierge, le porte-parole québécois de Hyundai depuis plus d’une décennie, décrire ses vertus prochainement dans une annonce à la télé.

En effet, et contrairement à plusieurs de ces véhicules-concepts qui annoncent un modèle de série en devenir, celui-ci restera lettre morte. C’est un exercice de design pur et simple, un rêve sur quatre roues, sans plus.

Le Hyundai Kite n’a ni porte, ni toit, ni vitre et il a été imaginé pour transporter ses occupants sur le sol et sur l’eau. C’est un dune buggy doublé d’une motomarine!

Un concept fantaisiste, pensez-vous? Détrompez-vous puisque, depuis 2012, la société américano-britannique Gibbs Sports Amphibians fabrique un VTT amphibie nommé Quadski, qui se transforme en motomarine à la simple pression d’un bouton (photo ci-dessous).

HeapMedia482847

Le Hyundai Kite se distingue du Quadski à plus d’un égard. D’abord, il a un habitacle biplace «côte à côte». Ensuite, sur terre comme sur l’eau, il se déplace grâce à la fée électricité. Il aurait quatre moteurs-roues électriques qui lui permettant de se déplacer au sol, alors qu’un propulseur à turbine, électrique aussi, lui permettrait de s’élancer sur les plans d’eau.

Doté d’un châssis monocoque, le Hyundai Kite mesure 3,8 mètres de long et 1,5 mètre de large, deux dimensions correspondant à celles d’une Nissan Micra. Ses concepteurs l’ont doté de commandes simplifiées qui se veulent intuitives, puisqu’elles seraient contrôlées à partir du téléphone cellulaire du conducteur. Ce dernier pourrait d’ailleurs prendre place dans l’un ou l’autre des deux baquets indifféremment, puisque le volant peut se déplacer de gauche à droite.

HeapMedia482853

Le Hyundai Kite a été réalisé par un groupe d’étudiants de l’Institut européen de design (IED) de Turin en collaboration avec le Centre de design européen de Hyundai dans le cadre d’un programme de maîtrise en design des transports.

C’est d’ailleurs le second projet du genre qu’entreprend le constructeur coréen avec l’IED. Au Salon de Genève de 2014, des étudiants de cette institution avaient présenté un élégant coupé compact baptisé PassoCorto, lui aussi réalisé avec les designers européens de Hyundai.