Apple, ce n’est pas un secret, s’est immiscé dans le domaine automobile il y a quelques années et avait même comme objectif de produire un véhicule à conduite autonome – qu’on surnommait déjà le… Apple iCar.

La compagnie a reculé sur ce projet, sans toutefois le mettre entièrement de côté, ce qui ne l’empêche pas de se concentrer sur de la technologie qui pourra un jour être utilisée dans ses futurs (?) véhicules.

De fait, Apple vient de déposer une demande de brevet qui livre des détails sur un pare-brise d’avenir aux fonctions dites intelligentes et qui prend le simple nom de Heads-Up Display (affichage tête-haute).

C’est en Europe que la chose a été détectée par le blogue Patently Apple qui scrute tout ce que le géant a dans sa manche. Et vrai que, une fois analysé en profondeur, le projet comporte des éléments qui méritent notre attention.

HeapMedia337737

L’un de ces éléments d’intérêt est la possibilité qu’à travers la vitre avant d’un véhicule, les passagers puissent être en communication avec d’autres personnes via une application du style Facetime. Le contact serait aussi réalisable avec les occupants d’autres automobiles.

Ça, à notre humble avis, ça relève du gadget ; ça intéressera certains et ça en laissera d’autres complètement indifférents.

Sur la photo principale de notre article, on peut voir l’utilisation d’une surface plus importante pour la transmission des informations relatives à la navigation.

Une autre des fonctions de cette éventuelle nouvelle technologie se montre intrigante, toutefois. Elle concerne l’utilisation de capteurs pour détecter le degré de nervosité d’un conducteur par la simple observation du mouvement de ses yeux, de sa gestuelle, de sa posture…

… et même, de son rythme cardiaque (on devine une approche responsable d’établir le lien entre l’homme et la machine). Le cas échéant, l’affichage au pare-brise pourrait s’ajuster pour réduire le niveau de stress possible du pilote.

Le document n’indique pas de quelle façon, mais on peut imaginer une intervention visant à favoriser une détente quelconque (suggérer une pause, une route différente, etc.).

Dans une autre demande de brevet déposée par Apple, cette fois pour un truc relié au confort personnel des occupants d’un véhicule, on découvre qu’une technologie sur laquelle travaillerait la compagnie permettrait à une voiture autonome de réagir distinctement selon les profils des gens présents à bord – et leur niveau de stress ou d’inquiétude.

Encore là, peu de détails. Mais on l’imagine, les fonctions d’un éventuel iScreen, iGlass ou iWindshield d’Apple seraient multiples…

Il y a quelques années, on a du droit aux premiers véhicules qui affichaient de l’information dans le pare-brise et nous en étions émerveillés. Aujourd’hui, pareils affichages tête haute se sont démocratisés jusqu’à se retrouver dans des véhicules de marques d’entrée de gamme – Mazda, par exemple.

S’il n’en tient qu’à Apple, les passagers d’un véhicule pourront bientôt tenir des conversations vidéo avec leurs amis à travers le pare-brise. Tout ça semble peut-être fou – ou flou, mais cela donne une bonne idée de la direction empruntées par les différentes entreprises qui envisagent la voiture du futur – et, surtout, ses fonctionnalités.

Leur pertinence? Elles ne feront certes pas l’unanimité, du moins à leurs débuts, car une génération a grandi sans en avoir besoin, alors qu’une autre a de la difficulté à vivre sans…