Le sondage sur la fiabilité, le Vehicle Dependability Study mené depuis 28 ans par la firme américaine J.D. Power, est, avec celui sur la qualité initiale (Initial Quality Study), l’un des plus influents de l’industrie automobile.

Pour 2017, l’étude rejoint 35 186 propriétaires de véhicules achetés neufs en 2014 (de 31 marques) et les a interrogés sur les problèmes survenus au cours la dernière année. Les réponses ont été compilées en termes de «X problèmes par 100 véhicules» (PP100), le plus petit nombre étant évidemment pour le mieux.

Si Lexus avait fait aussi bien que l’an dernier (95PP100), la marque aurait continué de trôner seule en tête du palmarès 2017 des marques les plus fiables – ce qu’elle fait sans interruption depuis 2012.

Sauf que la division de luxe japonaise a vu son nombre de problèmes croître de 15PP100. Pas assez pour être délogée du sommet du palmarès, mais assez pour devoir partager sa position, ex-aequo, avec Porsche, la rivale de toujours.

HeapMedia424742

Les deux rangs suivants voient Buick et Toyota permuter de positions: Toyota s’installe au 3e rang malgré une hausse de 10PP100 (maintenant à 123PP100), parce que Buick, elle, a vu ses problèmes augmenter de 20PP100 (maintenant à 126PP100).

Cela dit, la marque américaine demeure celle dite domestique à s’illustrer le plus haut au palmarès.

Qui retrouve-t-on en 5e position des marques les plus fiables? Mercedes-Benz, qui grimpe de sept positions, maintenant à 131PP100 (une amélioration de 4PP100).

Mais la plus belle remontée revient à Hyundai, avec 25PP100 en moins: avec maintenant 133PP100, la marque coréenne talonne Mercedes-Benz en 6e position – c’est la première fois que Hyundai figure si bien dans ce palmarès.

Pendant ce temps, la moyenne de l’industrie s’installe à 156PP100, une régression de 1% versus l’année dernière. Voyez dans le tableau ci-dessous qui fait mieux… et lisez ici qui fait pire.

HeapMedia424738