Son arrivée était déjà prévue pour le Salon de Détroit 2018, mais voilà qu’on en sait un peu plus sur le Jeep Cherokee 2019, un VUS intermédiaire très important pour la marque américaine.

On se rappellera qu’à son lancement en 2014, le véhicule utilitaire avait surpris tout le monde avec ce bouclier inusité. La présence de trois rangées de blocs optiques avait dérangé les puristes du modèle, tandis que la (non) fiabilité de cette fameuse boîte de vitesse automatique à 9 rapports n’avait rien fait pour calmer les critiques dirigées contre le Cherokee.

Quatre ans plus tard, Jeep nous présente sa version revue et améliorée de son Cherokee, ce dernier étant attendu pour l’année-modèle 2019. Il devrait donc apparaître au cours de la prochaine année chez votre concessionnaire.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la bouille du véhicule s’est assagie avec l’annulation de la rangée médiane, les phares étant intégrés aux feux de jours logés aux extrémités du capot. La grille de calandre compte toujours 7 bandes verticales, mais celle-ci a également changé de forme, un commentaire qui s’applique au pare-chocs avant.

Sans surprise, le département de design a su apporter son grain de sel à la portion arrière, les feux de position étant de nouvelle facture, tout comme la position de la plaque d’immatriculation qui grimpe au hayon.

Notre essai complet du Jeep Cherokee 2015.

L’habitacle, au premier regard, semble avoir conservé l’essentiel du modèle sortant, une facette que maîtrise assez bien le Jeep Cherokee commercialisé depuis 2014.

Il est trop tôt pour parler des groupes motopropulseurs qui se retrouveront à bord du Jeep Cherokee 2019, mais il est permis de rêver au 4 cylindres turbocompressé de 2,0 litres qui vient de prendre place sous le capot du Jeep Wrangler, en lieu et place du V6 Pentastar de 3,2 litres.

Mais bon, comme ce genre de détails est réservé à la conférence de presse du constructeur qui aura lieu au salon de Détroit le 16 janvier prochain, il faut attendre la nouvelle année afin d’en savoir plus.