Depuis des décennies, le complexe manufacturier Toledo de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) à Perrysburg, en Ohio, est au coeur de la production des produits Jeep. FCA vient d’annoncer qu’il deviendra un site crucial dans la production de composantes permettant l’électrification de ses produits, à commencer par le Jeep Wrangler hybride rechargeable promis pour 2020.

Un communiqué diffusé hier par FCA nous apprend que l’atelier d’usinage de ce complexe a été choisi pour produire le module électronique de puissance destiné à ce futur utilitaire hybride rechargeable (PHEV ou plug-in hybrid electric vehicle en anglais).

Logé sous le châssis, entre l’échappement et l’arbre de transmission, ce module électronique renferme deux composantes importantes du groupe motopropulseur mixte : un ondulateur et un module de recharge.

L’atelier d’usinage produira ce module pour ensuite l’expédier à l’atelier d’assemblage voisin, où les Wrangler PHEV seront produits.

HeapMedia488467

Actuellement, cet atelier d’usinage produit des colonnes de direction et des convertisseurs de couple pour une douzaine d’usines de FCA aux États-Unis et au Mexique, de même que pour celle de Windsor, en Ontario.

Rappelons qu’au moment de dévoiler la nouvelle génération du Jeep Wrangler au Salon de l’auto de Los Angeles, en novembre 2017, Mike Manley, le grand patron de la division Jeep depuis 2009, avait annoncé qu’une version hybride rechargeable serait bientôt lancée.

Cette variante du Wrangler fera partie d’une trentaine de véhicules électrifiés promis par FCA d’ici 2022.