Le designer japonais Ken Okuyama a profité du prestigieux concours d’élégance de Pebble Beach, qui se déroulait récemment sur la côte californienne, pour dévoiler un bolide de la trempe des plus prestigieuses Ferrari appelée Kode57.

Cette appellation évoque l’année 1957, où plusieurs voitures célèbres sont apparues à commencer par la Ferrari Testa Rossa. Il faut cependant souligner que le chiffre 57 représente aussi l’âge d’Okuyama, qui est né en 1959 !

Par ailleurs, le lien avec la marque au cheval cabré est une évidence, puisque la Kode57 reprend le moteur de la Ferrari 599 Fiorano; un V12 de 6,0 L qui est préparé par le motoriste allemand Novitec Rosso.

En version standard, ce moteur produit 620 ch et 448 lb-pi qui parviennent aux roues motrices arrière par le biais d’une boîte de vitesses semi-manuelle à 6 rapports. Contre supplément, toutefois, la Kode57 peut recevoir une variante de ce moteur appelée Novitec ECU, qui livre 692 ch et 472 lb-pi de couple. Dans un cas comme dans l’autre, les performances restent inconnues pour le moment.

Construite à la main à partir d’un châssis tout aluminium, cette biplace a une carrosserie en fibre de carbone et un intérieur habillé d’ultrasuède Toray. Son concepteur ne lui a pas donné de pavillon. Il s’est limité à un pare-brise très incliné à montants étroits faisant office de saute-vent. Une comparaison d’autant plus juste que ce pare-brise se marie parfaitement à la forme pentue des vitres des portières, qui se soulèvent en élytre, de l’avant vers l’arrière, et qu’Okuyama a renommé « portes Banzai » !

D’imposantes roues Novitec sont chaussées de pneus Pirelli P-Zero de 21 po devant et 22 po derrière, et des freins à disque ventilé en céramique ont été prévu pour les quatre roues de ce bolide qui ne pèse que 1 650 kg.

Ken Okuyma affirme que la silhouette de sa plus récente création est une nouvelle interprétation du design des voitures sport classiques. Ce qui est certain, c’est que la Kode57 restera très exclusive puisque pas plus de cinq exemplaires seront fabriqués. Et l’une d’entre elles a déjà trouvé preneur. Cette Kode57 logera dans les garages de la somptueuse demeure du boxeur étatsunien Floyd Mayweather, où elle côtoiera, entre autres, une Koenigsegg CCXR Trevita achetée récemment pour une coquette somme proche de 6,6 millions de dollars. Une somme qui fait paraître la voiture d’Okuyama plus… abordable, elle qui coûte environ 3,6 millions de dollars !

Ken Okuyama, qu’on voit sur la photo ci-dessous, est un designer industriel connu du monde automobile. Il a d’abord travaillé au centre de design californien General Motors, puis chez Porsche, où il a participé au développement de la 996 (la 911 produite de 1998 à 2004) et de la Boxster.

HeapMedia395154

En 2004, il entre au service de Pininfarina où il dirige le développement de voitures comme les Ferrari Enzo, 599 et P4/5, de même que la petite Mitsubishi Colt CZC décapotable, l’imposante berline Maserati Quattroporte et la Maserati Birdcage 75e anniversaire.

En avril 2007, il a fondé l’entreprise de design qui porte son nom à Tokyo. Au cours des huit dernières années, son entreprise a fabriqué une vingtaine d’exemplaires de deux voitures sport appelées Kode7 et Kode9, qui ont pour la plupart été vendues au Japon.