Si le nom ne vous est pas familier, sa feuille de route vous le sera. Pierre Leclercq s’est joint au groupe BMW en 2000 et y est demeuré jusqu’en 2013. Au cours de ces années, il a occupé divers postes importants où il a été responsable, notamment, du design des X5 et X6, ainsi que de plusieurs produits de la division M. D’ailleurs, entre 2011 et 2013, il en était le responsable du design.

Lorsqu’il a quitté ses fonctions, c’était pour rejoindre la firme chinoise Great Wall. Leclercq a aussi oeuvré pour des bannières comme Ford et Zagato au cours de sa carrière.

En prenant la tête de la division de design de Kia, Pierre Leclercq va travailler aux côtés de Peter Schreyer que Kia avait recruté chez Audi à la fin des années 2000. Ce dernier a donné une image à Kia, image qui a grandement contribué à son ascension. À ses côtés, Leclercq comptera aussi sur l’expérience d’un autre designer belge, Luc Donckerwolke, un ex des firmes Bentley et Lamborghini. Ce dernier est à la tête du design de la nouvelle division Genesis.

Comme on peut le constater, le groupe Hyundai-Kia ne s’adjoint pas les services de pieds de céleri lorsque vient le temps de s’occuper de son image.

Chez Kia, Pierre Leclercq aura pour mission de poursuivre le travail entrepris par ses prédécesseurs tout en menant la marque vers de nouveaux sommets. Une des tâches importantes qui l’attend est de redresser la situation en Chine, là où le groupe voit ses ventes fondre comme neige au soleil depuis le début de l’année. On parle de baisses de 29  % et de 42  % des ventes depuis le début de l’année, respectivement pour Hyundai et Kia.

La situation tendue entre la Chine et la Corée du Sud (les relations du premier avec la Corée du Nord n’y étant pas étrangères) en est grandement responsable.

À ce titre, l’expérience de Pierre Leclercq avec la firme chinoise Great Wall lui sera d’un atout précieux.

En photo, le concept Proceed, présenté au plus récent salon de Francfort.