Aucun symbole n’est éternel. Le Hummer H1, par exemple est un mastodonte qui a longtemps été identifié comme le pire véhicule énergivore au grand dam de General Motors, qui avait beaucoup misé sur cette marque. Pourtant, le spécialiste autrichien des batteries et accumulateurs électriques Kreisel a changé diamétralement l’image de cette icône de la Guerre du Golf en en faisant un véhicule électrique.

Ce mastodonte vert a été dévoilé par la vedette hollywoodienne et ex-gouverneur de la Californie, Arnorld Schwarzenegger, à l’occasion de l’inauguration du nouveau centre de recherche et de développement de l’entreprise à Rainbach, en Autriche.

Le « Terminator » (qu’on surnomme aussi désormais « Governator ») est un habitué de Kreisel. En janvier dernier, cette entreprise, dont le siège social est à Kitzbühel, a livré à la vedette californienne un Mercedes-Benz Classe G électrique; une transformation réalisée à sa demande.

« L’hiver dernier, Kreisel Electric a électrifié mon Classe G. Et maintenant, un Hummer. À ce rythme-là, Kreisel sera bientôt en mesure de me ramener à L.A. à bord d’un avion électrique », a dit Schwarzenegger lors du dévoilement du véhicule.

Cette fois, cependant, plus encore qu’avec le Classe G, ce projet risque de résonner fort dans l’oreille des amateurs de véhicules électriques, puisque cet utilitaire qui consommait 24 L/100 km ne produit plus aucun rejet polluant.

Ce H1, dont la transformation a duré environ deux mois, a été muni de deux moteurs électriques totalisant 360 kW (490 ch) qui sont alimentés par une batterie de 100 kWh. Son poids atteint désormais 3 300 kg, soit environ 210 kg de plus que le poids d’origine. Sa vitesse de pointe est de 120 km/h et son autonomie gravite autour de 300 km.

« Notre Hummer est un bolide dans la peau d’un loup qui se déplace sans faire de bruit, sans même gêner les moutons », a dit en riant Markus Kreisel, un cofondateur de Kreisel Electric.

Ce dernier affirme, de plus, que son entreprise n’envisage pas la transformation d’autres Hummer. Ce projet inusité sert plutôt de vitrine au savoir-faire de Kreisel à l’occasion de l’inauguration de ses nouvelles installations, qui serviront à mettre au point un nouveau système robotisé de fabrication de batteries qui serviront à une grande variété de véhicules terrestres, maritimes et aériens, de même qu’au stockage.