Fiat Chrysler Automobiles (FCA) dévoilera le nouvel utilitaire d’Alfa Romeo, le Stelvio, durant l’avant-première pour les médias du Salon de l’auto de Los Angeles, le 14 novembre prochain. Il sera en vente en Amérique du Nord durant la première moitié de 2017.

Le nom de ce nouvel utilitaire est emprunté au col de Stelvio dans les Alpes italiennes, au nord du pays.

Il est construit sur une variante de la plateforme utilisée pour la nouvelle berline Alfa Romeo Giulia. Ce véhicule est destiné à attirer la clientèle des BMW X3, Audi Q5, Mercedes-Benz GLC, Cadillac XT5 et autres utilitaires de luxe du genre.

Il partagera donc les motorisations de la Giulia: le quatre cylindres MultiAir de 2,0 litres et 276 chevaux, de même que le V6 biturbo de 2,9 litres et 505 chevaux qui est réservé à la Giulia Quadrifoglio.

Bien qu’aucune photo officielle du Stelvio n’ait été diffusée, sa silhouette a été révélée au grand public (accidentellement?) en septembre dernier dans une vidéo d’entreprise consacrée à l’usine italienne de Cassino, où il sera assemblé.

Ses formes rappellent, dans une certaine mesure, celles du concept Kamal (photo ci-dessous) dévoilé au Salon de l’auto de Genève, en mars 2003.

HeapMedia407429

Le Stelvio sera la seconde nouveauté développée par FCA dans le cadre d’un grand projet de relance de la marque Alfa Romeo, pour lequel des investissements de 6,5 milliards de dollars US ont été prévus.

Ce projet, énoncé dans le plan d’affaires 2014-2018 de FCA, prévoit l’ajout de six autres nouveautés à la gamme d’Alfa Romeo d’ici 2020. Le constructeur espère ainsi quintupler le volume de ventes de la marque pour qu’il atteigne 400 000 unités annuellement.

Les férus d’histoire savent que le Stelvio (dont on ignore toujours le millésime) ne sera pas le premier utilitaire à porter l’écusson du Biscione d’Alfa Romeo.

Au début des années 50, la direction de la marque décide de développer un utilitaire 4×4 rudimentaire semblable au Land Rover afin de répondre à un appel d’offres du ministère de la Défense italien. Ainsi naît le Matta, en 1951, un véhicule créé essentiellement pour rivaliser avec le Campagnola de Fiat. Car, rappelons-le, à l’époque ces deux marques italiennes sont de grandes rivales. Ce n’est qu’en 1986 qu’Alfa Romeo sera absorbée par Fiat.

HeapMedia407431

L’existence du Matta sera cependant de courte durée. Alors que le Campagnola sera vendu jusqu’en 1974, le Matta tirera sa révérence dès 1955 avec à peine plus de 2 000 exemplaires fabriqués.

Plus récemment, Alfa a de nouveau fait une (timide) incursion dans le monde des véhicules « tout aller » en lançant, en 2004, une variante à transmission intégrale et garde au sol surélevée de la familiale 156 Sportwagon. Baptisée Crosswagon, cette émule de la Subaru Outback aura également une courte existence puisqu’elle disparaît en 2007 sans être remplacée.

HeapMedia407427