Alors que les deux premières Chevrolet Bolt EV 2017 sont livrées à leurs acheteurs respectifs au Québec et en Ontario, nous apprenons que General Motors cessera de vendre la Chevrolet Spark EV en Amérique du Nord.

En effet, le 30 janvier dernier, l’ex-président de Réno-Dépôt, Claude Michaud, aujourd’hui résident de Sainte-Marcelline-de-Kildare, est devenu le premier propriétaire d’une Bolt EV au Québec et au Canada lorsqu’il a reçu les clés de sa nouvelle voiture chez Bourgeois Chevrolet de Rawdon, au Québec.

Cette entreprise lanaudoise s’affiche d’ailleurs comme le « concessionnaire numéro 1 de voitures électriques Chevrolet au Canada », un fait avéré selon le porte-parole de General Motors au Québec, Philippe-André Bisson. D’ailleurs, ce concessionnaire, à qui GM avait alloué une centaine de Bolt EV pour cette année, a déjà trouvé preneurs pour chacune de ces voitures !

Puis, le 2 février, une directrice de la banque Scotiabank, l’Ontarienne Samantha Mesrobian, a pris possession de la seconde Bolt EV livrée au pays. Elle l’a achetée du concessionnaire City Chevrolet de Toronto.

La Bolt EV de M. Michaud remplacera une Chevrolet Volt achetée en décembre 2011, alors que celle de Mme Mesrobian se substituera à un… utilitaire Land Rover LR2 nettement moins éconergétique que la compacte à propulsion électrique, qui aurait une autonomie pouvant atteindre 383 km dans les meilleures conditions.

Alors que GM Canada célébrait l’arrivée des premières Bolt EV au Canada, au sud de la frontière la maison-mère de cette entreprise annonçait qu’elle mettrait fin à la commercialisation de la petite Chevrolet Spark EV cet été, une nouvelle relayée par le quotidien Detroit News dans sa livraison du 31 janvier.

Cette sous-compacte électrique qui a une autonomie d’environ 131 km, selon le constructeur, a été vendue au compte-gouttes aux États-Unis depuis juin 2013. Mais au Canada, la Spark EV a été encore plus invisible puisqu’elle était réservée aux clients de parcs automobiles jusqu’au milieu de 2015.

Puis, le 9 avril 2015, GM Canada annonçait que la sous-compacte électrique serait désormais offerte au public. Une décision prise sans doute pour préparer le terrain à la Bolt EV, alors dans sa phase finale de développement.

Fait à noter, à la fin de septembre dernier, GM n’avait vendu que 117 exemplaires de la Spark EV au Canada en 2016. Durant la même période, Nissan avait livré 4 635 LEAF, Kia 866 Soul EV et Mitsubishi 688 i-MiEV. Même Ford avait vendu plus de Focus électrique, soit 342. La disparition de cette petite Chevrolet électrique ne fera donc pleurer personne.