Ferrari, Pepsi et Michael Jackson, trois noms, pour ne pas dire trois marques, synonymes de réussite. En 1987, ils avaient été réunis pour le tournage d’un message publicitaire digne d’un scénario hollywoodien, réalisé en quatre parties et lancé sous le titre The Chase.

La coûteuse publicité nous avait fait voir le roi de la Pop, Michael Jackson, fuir une horde d’admirateurs à la fin d’un spectacle où on l’entendait chanter les mérites de la boisson gazeuse Pepsi, au son de la trame de son succès Bad.

Lors du deuxième segment, baptisé The Chopper, on aperçoit la star du pop sauter à bord d’une Ferrari Testarossa décapotable. Le hic, c’est qu’à l’exception d’une édition spéciale dont la réalisation fut confiée à Pininfarina pour le compte de Gianni Agnelli, le grand patron de Fiat à l’époque, Ferrari n’a pas fabriqué de Testarossa à toit amovible.

C’est donc dire que pour les besoins de la cause Pepsi, une version conventionnelle avait dû être modifiée pour le tournage mettant en vedette Michael Jackson. C’est la firme de personnalisation de Richard Straman, en Californie, qui avait hérité du mandat. Une somme de 40 000 $ avait été exigée pour cette opération.

L’homme d’affaires américain ne s’arrêta pas en si bon chemin et transforma d’autres Ferrari Testarossa afin d’en faire des conduites extérieures. Voilà pourquoi il est possible d’en voir apparaître de temps à autre.

J’ai moi-même visité la collection d’un résidant de l’Ouest canadien (qui a souhaité conserver l’anonymat) où repose une version décapotable de ce classique. Il m’avait alors raconté qu’elle avait servi pour une production quelconque et qu’elle avait été peinte d’une autre couleur pour l’occasion. Il avait fait remettre la sienne blanche depuis.

HeapMedia479548

Pour en revenir à la pièce – noire – qui nous intéresse, il s’agit d’une cuvée 1986 qui, mécaniquement, profite d’un 12 cylindres de 4,9 litres développant quelque 400 chevaux.

Elle est offerte en échange de 799 900 $ par le site Motor GT. Euh… c’est hautement prohibitif, puisqu’en 2014, le même bolide a été adjugé à 73 700$ lors d’un des célèbres encans du groupe Barrett-Jackson.

On n’en serait pas à une folie près dans l’univers de la voiture de collection, mais il ne faudrait quand même pas exagérer!