Le 4 juillet prochain, Fiat Chrysler Automobiles (FCA) célébra les 60 ans de la Fiat 500 en Europe, mais pas en Amérique du Nord. Ici, la petite 500 va devenir sexagénaire sans tambour, ni trompette.

Cette décision, qui a été confirmée aujourd’hui par le service de Relations publiques de FCA Canada, est clairement liée à l’insuccès commercial de cette petite voiture sur notre continent.

Lancée en 2011, les ventes de la Fiat 500 au Canada ont atteint un sommet l’année suivante, alors que 8 474 voitures avaient trouvé preneurs. Depuis, les ventes déclinent régulièrement; en 2016, elles se chiffraient à un maigre 1 028 unités.

La situation est similaire aux États-Unis. Là aussi, les ventes ont culminé en 2012 avec 43 772 unités vendues, pour ensuite diminuer d’année en année jusqu’à 15 437 unités l’année dernière. Dans ces conditions, il est facile de comprendre le manque d’intérêt du constructeur à l’égard de cette voiture.

En Europe, pourtant, la situation est diamétralement opposée. Depuis 2013, les ventes annuelles de la 500 ont même augmenté, passant de 158 918 à 183 194 unités. Les chiffres de vente du premier trimestre de 2017 suggèrent que cette tendance se maintient.

La direction de Fiat a d’ailleurs choisi le Salon de l’auto de Genève, qui avait lieu en mars, pour lancer les festivités de cet anniversaire en Europe. Sous le slogan Forever young, c’est une véritable campagne promotionnelle déclinée sur internet, la radio et la télévision, qui exploite même des événements et des rassemblements dans certaines grandes villes européennes, dont Londres et Cannes, pour réunir les passionnés et collectionneurs des modèles passés et présents de la Fiat 500.

Pour l’occasion, FCA a aussi lancé une série spéciale de la 500c (la décapotable). Baptisée tout naturellement 60e anniversaire, elle est cependant réservée au marché européen. Elle se reconnaît à sa peinture bicolore Dolcevita, combinaison du coloris tricouches Ice White et d’une nouvelle teinte pastel ivoire. Cette version est dotée de roues en alliage de 16 po à finition blanche et un logo dédié intégrant en rouge le « 60 » dans les deux « 0 » du 500 orne les montants de portes.

Sa dotation comprend également, entre autres accessoires, un volant et un pommeau de levier de vitesses en cuir ivoire, un écran tactile de 7 po et une sellerie de cuir ivoire rehaussée de galons rouges sur les contours des sièges.

Véritable icône pop, la Fiat 500 originale est devenue un symbole de la vie à l’italienne qu’une vidéo (ci-haut) réalisée par Cyriak Harris, un spécialiste britannique de l’animation, tente de dépeindre sur YouTube.

Depuis le lancement de la 500 originale à Turin, le 4 juillet 1957, Fiat aurait vendu près de six millions de ces voitures — en incluant celles de la nouvelle génération, qui est apparue sur le marché européen en 2007 et chez nous quatre ans plus tard.