La minifourgonnette – ou « minivan » pour ceux qui préfèrent l’expression anglophone – est un véhicule injustement classé dans la catégorie des véhicules « moins cool ». Pourtant, cette versatile familiale n’a absolument rien à envier aux meilleurs VUS et autres multisegments du moment, à part peut-être le rouage intégral, la garde au sol et le fait qu’ils sont à la mode. Une minifourgonnette, c’est pas mal plus cool que ce que l’on dit… du moins pour les parents d’au moins deux enfants en bas âge.

J’ai récemment pris le volant de la Chrysler Pacifica Limited 2017 pour quitter ce territoire truffé de cônes oranges l’instant de quelques jours. Évidemment, mes deux garçons prenaient place à l’arrière, bien campés dans leurs sièges d’appoint attachés aux baquets de la deuxième rangée.

Comme c’est souvent le cas, la grandeur de ce véhicule impressionne à elle seule les jeunes, parce qu’à leur âge, tout paraît plus grand. Toutefois, les deux écrans intégrés aux dossiers des sièges de la première rangée volent la vedette et peuvent même poser problème à l’occasion, lors d’un arrêt à une station-service par exemple, le vidéo s’arrêtant abruptement. Nul besoin de vous dire que j’ai dû rallumer le système pour éviter une double crise provenant de la deuxième rangée.

L’aspirateur intégré est lui aussi une belle option ajoutée à ce véhicule, Honda n’étant plus le seul constructeur à offrir un tel gadget. D’ailleurs, à mon retour de l’Outaouais, j’ai pu tester la capacité de ce dernier et je me dois de dire qu’il est efficace pour remettre en ordre un véhicule ayant été utilisé à toutes les sauces pendant quelques jours.

Je n’étonnerai personne en affirmant que les minifourgonnettes d’aujourd’hui n’ont rien de « mini ». Avec seulement deux enfants derrière, nous avons pu remplir le coffre d’une foule d’objets que nous aurions dû laisser derrière avec un autre véhicule. J’ai également profité de cet essai routier pour faire une virée à la quincaillerie et transporter de longs objets. Ce n’est pas parce que cette Pacifica frôle les 60 000 $ qu’elle ne peut pas être utilitaire à l’occasion.

Beaucoup d’encre a coulé à propos de cette fameuse boîte de vitesse automatique concoctée par la compagnie ZF – avec raison d’ailleurs –, la fiabilité et le rendement de celle-ci n’étant pas à point. Je dois tout de même admettre qu’à bord de cette Pacifica – j’en suis arrivé à la même conclusion à mon premier essai du véhicule l’automne dernier –, la transmission travaille admirablement bien dans cette application plus… familiale!

Malheureusement, la stratégie de Chrysler de positionner sa Pacifica à un prix supérieur n’attire pas les foules jusqu’ici. Oui, il est vrai que le modèle d’entrée de gamme débute à 36 495 $ avant les frais de livraison, mais malgré tout, ce seuil est loin de celui de la Dodge Grand Caravan qui vit actuellement sur du temps emprunté.

Pour toutes ces raisons (à part le prix) et pour une expédition en famille, la Chrysler Pacifica est l’un des meilleurs choix pour avaler les kilomètres et se rendre à destination dans le plus grand confort, un commentaire qui s’applique aussi aux autres minifourgonnettes du moment.

Oui, c’est dit, je viens de plaidoyer en faveur de la minifourgonnette, l’un des véhicules les plus affectés par le raz-de-marée utilitaire des dernières saisons. Va-t-on assister à un retour en force de la « minivan » un jour? La question mérite à mon avis d’être posée.