Et Detroit, malgré tout ce qui s’en dit, demeure un salon majeur pour un constructeur. En fait, majeur pour un constructeur qui veut faire une percée aux États-Unis. Et Volkswagen, bien qu’implanté depuis longtemps au pays de l’Oncle Sam, est toujours en mode séduction depuis le scandale des moteurs Diesel.

Ainsi, la nouvelle Jetta qui fait ses débuts à Detroit, ça ne peut qu’être une bonne nouvelle pour le groupe.

Quant au modèle, on parle déjà de la septième génération du produit. Sa grande rentrée dans la ville de l’automobile a été confirmée par le grand patron de Volkswagen Amérique, Hinrich Woebcken. Lors d’une entrevue qu’il accordait au magazine spécialisé pour les amateurs de produits Volkswagen, VWVortex, il a promis que la berline débarquerait avec un design aux allures d’un coupé et que cette dernière avait été spécifiquement développée pour le marché nord-américain.

Il est même allé plus loin en expliquant que la Jetta représentait l’écoute que Volkswagen avait à l’égard de ses clients et de ses concessionnaires américains. L’objectif était clair ; répondre en tout point aux besoins de la clientèle.

La nouvelle Jetta va profiter de la plateforme MQB du groupe, elle qui sert déjà les nouveaux produits de la marque comme le Tiguan et l’Atlas. Tous les détails techniques la concernant ne sont pas encore connus, mais tout porte à croire qu’un 4-cylindres turbo de 1,6 litre sera sous le capot des versions de base. D’autres mécaniques 4-cylindres turbocompressées animeront certes d’autres versions de la voiture. La Jetta sera toujours servie en mode traction.

Et, bonne nouvelle pour les passionnés de conduite, malgré le recul de la boîte manuelle à travers l’industrie, Volkswagen persiste et signe ; la prochaine Jetta sera toujours livrable avec une boîte mécanique.

Un dernier détail. La variante GLI demeure au catalogue, ce qui représente une excellente nouvelle. Voilà certes l’un des secrets les mieux gardés de l’industrie. Il faudra seulement attendre une année supplémentaire avant de la voir se pointer parmi nous.