La mise en place en 1978 de la Société d’assurance automobile du Québec – la SAAQ, comme on l’appelle depuis – marquait un tournant significatif dans le monde québécois de l’automobile: l’État assumait dorénavant l’indemnisation des victimes de dommages corporels causés par les accidents de la route, et cela sans égard à la responsabilité des conducteurs impliqués.

Jusque là, cette couverture d’assurance était assurée par le secteur privé, comme pour les dommages matériels. On imagine tout ce que cela pouvait entraîner de recours et de litiges, notamment pour déterminer qui était responsable de l’accident…

Au cours des ans, le rôle de la SAAQ s’est beaucoup accru. Il englobe aujourd’hui l’émission des permis de conduire et l’immatriculation des véhicules, l’application du Code de la sécurité routière, la prévention des accidents et le contrôle du transport routier.

Si la création du régime public d’assurance auto date de 1978, il faut remonter au début du XXe siècle pour trouver les racines du contrôle de la circulation automobile au Québec. En quelques dates, voici le résumé de cette intéressante histoire.

HeapMedia434761

1906:
Une première automobile, une De Dion-Bouton, roule dans les rues de Montréal. Son immatriculation, Q-01, est peinte directement sur la carrosserie! À la fin de l’année, 167 autos circulent entre les chevaux, tramways et piétons. Leur enregistrement est obligatoire, mais le propriétaire doit lui-même fabriquer sa plaque!

1910:
Des « officiers de vitesse » distribuent les premiers « tickets » aux automobilistes contrevenants.

1924:
Un premier Code de la route est adopté, notamment pour assurer une signalisation homogène. On compte alors 100 000 véhicules au Québec, dont beaucoup de célèbres Ford T.

HeapMedia482410

1938:
Pas moins de 455 000 automobiles sillonnent les routes québécoises. La sécurité devient un enjeu majeur: 10 000 accidents font pas moins de 402 victimes!

1952:
Le gouvernement Duplessis crée un ministère du Transport et des Communications, et s’attaque à la compétence des conducteurs. Il instaure le principe du permis de conduire, pour l’obtention duquel un examen devient obligatoire en 1955.

1976:
La ceinture de sécurité est désormais exigée pour le conducteur et le passager avant. Il faudra attendre 1990 pour que les passagers arrière soient aussi forcés de la boucler.

HeapMedia376845

1978:
Le gouvernement péquiste met sur pied un régime public d’assurance automobile pour les dommages corporels, à l’initiative de la ministre Lise Payette. La Régie de l’assurance automobile est créée pour l’administrer. La devise La Belle Province, inscrite sur les plaques d’immatriculation, est remplacée par Je me souviens.

1980:
Le Bureau des véhicules automobiles, chargé d’émettre les permis de conduire et les immatriculations, est incorporé aux activités de la Régie.

1982:
Un nouveau Code de la sécurité routière est adopté comportant entre autres des sanctions plus sévères pour la conduite avec facultés affaiblies. Pour la première fois depuis, ce Code fera l’objet d’une importante mise à jour en 2018.

1985:
La conduite avec facultés affaiblies est désormais sanctionnée par la Code criminel canadien, prévoyant entre autres des peines d’emprisonnement.

HeapMedia411461

1990:
La Régie devient la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et une nouvelle loi sur l’assurance automobile vient mieux équilibrer l’indemnisation des victimes.

1997:
Nouveau tour de vis pour punir la conduite avec facultés affaiblies, avec suspension immédiate du permis, installation d’un dispositif de détection d’alcool et participation obligatoire à un programme de réhabilitation.

2003:
Le virage à droite au feu rouge est dorénavant permis (sauf à Montréal). Le Québec harmonise ainsi sa réglementation à celle du reste de l’Amérique du Nord.

2004:
Afin de résorber l’imposant déficit accumulé du régime et d’assurer sa pérennité, le gouvernement crée un Fonds d’indemnisation d’assurance automobile et en confie la gestion à la SAAQ.

HeapMedia482417

2007:
L’Année de la sécurité routière est décrétée au Québec, misant sur une mobilisation de différentes partenaires et une surveillance policière accrue. À cette époque, les accidents de la route font chaque année 50 000 blessés et 700 morts…!

2016:
Après 10 ans d’efforts, le bilan routier affiche une nette amélioration, avec 350 décès et 37 000 blessés.

2018:
La SAAQ, dont le conseil d’administration est présidé par Mme Nathalie Tremblay, célèbre ses 40 ans. Elle compte 3400 employés, comparativement à 400 lors de la création de la Régie en 1978. Le 40e anniversaire sera souligné à l’Assemblée nationale et fera l’objet de mentions spéciales dans les médias et sur le web.

Source : Société de l’assurance automobile du Québec